L’aéroport de Bordeaux Mérignac, low cost du sol au plafond
Economie  Kiosque abonné 

L’aéroport de Bordeaux Mérignac, low cost du sol au plafond

Ce mardi, le conseil de surveillance de l'aéroport de Bordeaux Mérignac débattra de sa stratégie de développement jusqu'en 2023. Il pourrait alors accueillir 10 millions de voyageurs si l'envol de son trafic et du nombre de destinations ne se dément pas. Alors que l'impact du secteur aérien sur le réchauffement planétaire interpelle, des élus locaux veulent un débat sur les orientations stratégiques de l'aéroport, low-cost tous azimuts - des compagnies aériennes à ses parkings en surface –, mais vraie machine à cash.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Simon Barthélémy et Claire Mayer

En BREF

Pierre Hurmic, candidat de l’urgence climatique à la mairie de Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 113 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Chérot, le projet du métro à Bordeaux tombe à l’eau

par Walid Salem. 973 visites. 7 commentaires.

Le MacDo de la rue Sainte-Catherine porte plainte contre les Jeunes pour le Climat

par Claire Mayer. 2 433 visites. Aucun commentaire pour l'instant.