« Liberté(s), ça presse ! » : le festival off de Rue89 Bordeaux
Edito 

« Liberté(s), ça presse ! » : le festival off de Rue89 Bordeaux

Ouvert à des contributions, des tribunes, des portraits, des dessins, et bien d’autres publications, il se tient du 20 juin au 20 août 2019.

La ville de Bordeaux lance officiellement ce jeudi sa deuxième grande programmation culturelle : Liberté !

En de nombreux points intéressant, ce programme passe pourtant grandement à côté d’une dimension critique : celle de la liberté de la presse. Alors que, dans le classement mondial établi par Reporter sans frontière en 2019, en la matière, la France figure à une place peu glorieuse : 32e position sur 180 pays.

L’ONG dénonce le « mediabashing » de plus en plus répandu, y compris par certains éminents responsables politiques, les « procédures bâillons » abusives employées par le groupe Bolloré, mais aussi la loi sur les « manipulations de l’information », potentiellement « contre-productive ».

Par ailleurs, d’importantes révélations qui ont fait l’actualité ont engendré une pression du pouvoir en place sur les journalistes dans plusieurs affaires (Benalla, armes françaises au Yémen). Restreindre la liberté d’informer est une réelle menace pour la démocratie et donc toutes les libertés que cette dernière est censée défendre.

Pour cette raison, Rue89 Bordeaux a décidé de lancer une saison off qui aura également pour titre « Liberté(s), ça presse ! ». Elle aura la même durée que la saison officielle et la volonté d’alimenter la thématique avec des publications régulières.

Ainsi, la rédaction du média local met ses modestes moyens à la disposition de toute expression allant dans ce sens, à savoir son espace web pour des publications photo, vidéo ou écrit : tribune, témoignage, manifeste, étude, reportage…

Toutes ces publications seront réunies sous une même bannière (onglet et hashtag) et le partenaire sera clairement identifié.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

ANV-Cop21 Gironde décroche trois portraits de Macron dans le Médoc

par Walid Salem. 425 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le groupe Sud Ouest veut supprimer 132 postes dont 18 journalistes

par La Rédaction. 383 visites. 2 commentaires.

Soixante personnes expulsées du Gars rage, squat géré par Le Squid à Bordeaux

par La Rédaction. 1 076 visites. Aucun commentaire pour l'instant.