Loyers chers, emplois rares, intégration difficile… des néo-Bordelais plient bagages
Kiosque abonné  Société 

Loyers chers, emplois rares, intégration difficile… des néo-Bordelais plient bagages

Lancée le 2 juillet 2017, la Ligne à grande vitesse (LGV) Bordeaux-Paris vient de fêter son deuxième anniversaire. Son ouverture, conjuguée à l'attractivité de la ville, a provoqué l'arrivée de nombreux néo-Bordelais. Si certains ont trouvé leur bonheur, d'autres ont fait demi-tour. Rencontres.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Solène Duclos
Solène Duclos
Des infinies d'Australie aux dédales de rues bordelaises, perchée dans les arbres ou sur des talons de 10 cm, j’aime parcourir la planète pour en ramener des images et des mots.

En BREF

Jean-Luc Gleyze, parmi les frondeurs du Congrès des Départements de France

par Walid Salem. 548 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Alain Anziani en sandwich entre écologistes et marcheurs, à l’assaut de Mérignac

par Simon Barthélémy. 952 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le bordelais Christophe Hutin choisi pour représenter la France à la Biennale d’architecture de Venise

par Walid Salem. 882 visites. Aucun commentaire pour l'instant.