Des Bordelais créent un réseau social d’entraide pour les handicapés
Vie pratique 

Des Bordelais créent un réseau social d’entraide pour les handicapés

L’entreprise girondine Mobalib a lancé la plateforme numérique Mobalink pour faciliter la vie des personnes handicapées et de leurs aidants. Elle compte 3000 membres, et se déploie en France.

Trouver un restaurant accessible aux fauteuils roulants sur le Bassin d’Arcachon ou une chorale bordelaise susceptible d’accueillir un chanteur malvoyant et son chien-guide : voici quelques unes des questions posées sur Mobalink, premier réseau social d’entraide pour personnes handicapées et valides.

Cette plateforme numérique a été présentée ce jeudi à Pessac par l’entreprise girondine Mobalib, qui en assure le développement, et le département de la Gironde, qui soutient financièrement l’opération (à hauteur de 24000 euros). 

Mobalink entend « créer une communauté et des outils numériques pour faciliter la vie quotidienne des personnes en situation de handicap », et les sortir de l’isolement, explique Jonathan Dupire, cofondateur et président de Mobalib :

« Lors de vacances dans le Morbihan avec ma famille, nous avons eu des difficultés à trouver des lieux accessibles et adaptés à mon handicap. Je me suis alors dit que ce serait bien de partir de l’expérience des gens et de permettre un échange. »

Un Girondin sur 13 est handicapé

Totalement gratuit, Mobalink compte actuellement 3000 utilisateurs, principalement localisés dans la région Nouvelle-Aquitaine. Le public potentiel est important : en Gironde, 120000 personnes ont des droits ouverts auprès de la MDPH (maison départementale des personnes handicapées), soit un Girondin sur 13.

Jonathan Dupire et Jessica Amrane Delafosse, cofondateurs de Mobalib (SB/Rue89 Bordeaux)

Alors que le handicap constitue son deuxième poste budgétaire (240 millions d’euros, dont 100 millions pour la prestation de compensation du handicap), le conseil départemental veut « profiter de cette communauté formée par Mobalink pour favoriser le dialogue avec les personnes handicapées », affirme Sébastien Saint Pasteur, président de la commission Politique du Handicap et de l’inclusion :

« Nous allons être le premier département sur l’accès au logement inclusif (soutien aux appartements thérapeutiques pour personnes cérébro-lésées gérés par l’association TCA, par exemple). Mais au delà de ces dossiers lourds et nécessaires, ce qu’expriment les personnes handicapées, c’est qu’elles veulent un accès à une vie la plus normale possible – pouvoir sortir, faire du sport, avoir des loisirs. »  

Mobalib, qui implante un second bureau aux Mureaux en Ile-de-France, prévoit une importante levée de fonds pour recruter une équipe d’ingénieurs. Sa mission : créer le « Waze » tout handicap.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Tram vers l’aéroport : le recours de TransCub rejeté

par La Rédaction. 838 visites. 1 commentaire.

Vendredi 29 novembre, bloquez ou boycottez le Black Friday et Amazon

par La Rédaction. 601 visites. 2 commentaires.

Des féministes s’opposent à la projection du film de Roman Polanski à l’Utopia

par Antoine Cariou. 1 510 visites. Aucun commentaire pour l'instant.