Le compteur Linky sur le grill après l’incendie de Carbon-Blanc ?
Brèves 

Le compteur Linky sur le grill après l’incendie de Carbon-Blanc ?

Le militant anti-Linky Stéphane Lhomme a annoncé ce lundi son intention de porter plainte contre Enedis après l’incendie de 20 logements sociaux, vendredi 1er novembre à Carbon-Blanc (Gironde). La filiale d’EDF est en effet en charge des compteurs électriques Linky, mis en cause par le locataire de l’appartement d’où est parti le sinistre.

« C’est ma femme qui m’a appelé pour me dire qu’il y avait de la fumée qui sortait du compteur, a déclaré ce dernier samedi à France 3 Nouvelle-Aquitaine. Quand j’ai ouvert le placard, des flammes et de la fumée sortaient du compteur électrique de chez Linky. Donc après j’ai tapé chez tous les voisins et j’ai fait sortir tout le monde. »

L’incendie n’a fait aucune victime. Joint par Rue89 Bordeaux, Domofrance, propriétaire de la résidence, indique qu’une expertise est toujours en cours. Le bailleur social ne peut donc pour l’heure confirmer que le compteur électrique, objet de nombreuses critiques, est à l’origine du sinistre. Pas plus qu’Enedis, que Rue89 Bordeaux a tenté de contacter sans succès ce lundi.

Fatal compteur

Stéphane Lhomme, cependant, est catégorique dans un communiqué envoyé ce lundi :

« Alors qu’il a déjà assurément tué par incendie à plusieurs reprises (le conseiller municipal de Saint-Macaire évoque deux sinistres mortels sur son site, NDLR), le compteur Linky a « seulement » détruit 20 logements à Carbon-Blanc. Seule la chance a évité que des personnes meurent à nouveau à cause du compteur Linky. D’innombrables témoignages s’accumulent démontrant que les Linky déclenchent des incendies. »

Stéphane Lhomme déclare donc qu’il compte déposer « une plainte contre Enedis pour « mise en danger de la vie d’autrui », en l’occurrence celle de mes enfants qui, une semaine sur deux, sont sous la menace du Linky installé chez leur mère ».

Marathon judiciaire

Le militant anti-nucléaire, qui anime un réseau contre les compteurs Linky et Gaspar, est visé par plusieurs poursuites pour diffamation. L’une intentée par Enedis et qui ne sera jugé qu’en décembre 2020, et quatre (!) autres par l’association UFC-Que Choisir, parce que Stéphane Lhomme l’accuse de « collusion » avec l’opérateur du réseau électrique. 

Dans l’une de ces procédures, l’activiste girondin a gagné en première instance le 20 décembre 2017, puis a été condamné en appel le 29 mai 2019.

La Cour a alors relevé « que les images, notamment la transformation du logo «Que Choisir» en «Que trahir», et propos de Stéphane Lhomme sont attentatoires à l’honneur et la considération de l’UFC Que Choisir ». Par ailleurs, selon la cour d’appel, « aucun élément produit aux débats ne permet d’affirmer qu’UFC-Que Choisir est intervenue, à quelque titre que ce soit, dans l’implantation des compteurs Linky qui ressort du seul domaine d’intervention d’Enedis ».

Stéphane Lhomme envisage de se porter en cassation. Auparavant, le 8 novembre prochain, il devra à nouveau faire face à l’association de défense des consommateurs devant le TGI de Paris.

« Si [l’UFC-Que Choisir] fait mine de critiquer le financement du programme Linky, elle ne conteste absolument pas le principe de ce programme et, en mentant de façon continuelle, tente de faire croire qu’il est impossible de refuser les compteurs communicants. »

Saint-Macaire est une des premières communes de France à avoir refusé l’installation du « compteur intelligent ». Mais les tribunaux administratifs, et cet été le Conseil d’État, ont jusqu’à présent cassé tous les arrêtés d’interdiction ou moratoires pris par des élus locaux. 

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Radio France enterre les locales de FIP, dont Bordeaux-Arcachon

par La Rédaction. 3 870 visites. 3 commentaires.

Gilles Bertin, le punk braqueur repenti est mort

par Walid Salem. 3 949 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un arrêté anti-pesticides au Haillan après les résultats de la Campagne Glyphosate

par Walid Salem. 721 visites. Aucun commentaire pour l'instant.