A quoi va ressembler « le mur du 5 décembre » à Bordeaux ?
Société 

A quoi va ressembler « le mur du 5 décembre » à Bordeaux ?

Ce jeudi, de nombreux secteurs d’activité – transports, avocats, écoles, crèches, etc. –, seront en grève contre la réforme des retraites. Une manifestation interprofessionnelle partira de la place de la République vers 11h. Le point avant cette journée de mobilisation, soutenue par 7 Français sur 10 selon un sondage Odoxa.

Dans les transports de l’agglo

Sur son site internet, TBM annonce « un trafic extrêmement perturbé », précisant que la circulation s’effectuera sur « une partie du réseau, uniquement de 6h30 à 20h30 ». Les trams A, B et C circuleront à une fréquence de 15 minutes.

Quant aux bus, la fréquence sera normale sur les lignes 46, 82, 85, 88, la navette Travaux Barrière du Médoc et Résago Bouliac. Elle sera au quart d’heure sur les lianes 1, 3, 4, 5 Sud et Nord, 9, 10 et 16 (à la demi-heure sur certains tronçons des lianes 3 et 5 Nord).

En raison de la manifestation en centre-ville à partir de 11h (voir encadré ci-contre), TBM précise que « des déviations de bus et interruptions de trams sont à prévoir ».

Une manif et une AG à Bordeaux

Jeudi, les cheminots partiront en cortège, à 10h de la gare pour se rendre à la place de la République, d’où partira à 11h la manifestation interprofessionnelle, soutenue par tous les partis et mouvements de gauche.

Le cortège passera ensuite pour aller vers le cours d’Albret, le cours Aristide-Briand, la place de la Victoire, le cours Pasteur, le cours Victor-Hugo. Puis il longera les quais (Richelieu, de la Douane et du Maréchal-Lyautey) pour se rendre à la place des Quinconces.

A 15, une AG des grévistes aura lieu à la Bourse du travail pour débattre des suites à donner au mouvement.

Journée « justice morte »

Les avocats aussi ont prévu de faire la grève des audiences et les cabinets seront fermés. Ils manifesteront aux côtés des magistrats et greffiers.  Ils se donnent rendez-vous à 10h30 sur les marches du Tribunal de grande instance de Bordeaux. Ils se rendront ensuite en cortège en direction du Grand théâtre, avec pour mot d’ordre « Justice morte ».

Sur rail et dans les airs

La mobilisation sera « forte », certifie Fabien Pons, directeur des opérations des TER Nouvelle Aquitaine. En effet, « le taux de grévistes sera de l’ordre de 85% », confirme Séverine Rizzi, secrétaire de la CGT cheminots.  Et le mouvement reconductible : à l’appel d’UNSA Ferroviaire, Sud-Rail et CGT cheminots, la grève portera à partir du 6 décembre sur les sujets de l’entreprise, comme la convention entre la SNCF et la région Nouvelle-Aquitaine, qui prévoit que le contrôleur ne serait pas obligatoire dans les trains à partir du 1er janvier 2020.

Le trafic sera perturbé dès ce mercredi 4 décembre à partir de 19h. Les informations sur le trafic sont à retrouver sur l’appli Assistant SNCF, sur le site des TER Nouvelle Aquitaine ou sur Twitter.

« La journée du 5 sera difficile : aucun train et TER sauf 3 aller-retour Paris-Bordeaux, a annoncé mardi Fabien Pons. Les usagers sont invités à reporter leur voyage. »

« Du personnel non gréviste en gilet rouge renseignera les voyageurs », a déclaré Fabien Pons (CL/Rue89 Bordeaux)

Même si des bus seront mis à disposition (300 en Nouvelle Aquitaine), les voyageurs devront trouver des solutions alternatives, comme le covoiturage.

« Les bus n’ont pas les mêmes capacités d’accueil que les trains », précise Fabien Pons.

Il ajoute que « des gares seront fermées mais avec un affichage pour orienter les voyageurs. Du personnel en gilet rouge sera mobilisé pour renseigner le voyageur. »

Concernant les personnes qui ont un billet et qui ne pourront pas voyager à cause de la grève, le directeur indique qu’ « il sera possible pour eux d’échanger et d’être remboursés sans surcoût ».

Ce jeudi il sera difficile de se reporter sur l’avion pour les longs trajets : l’aéroport de Bordeaux annonce des perturbations jusqu’au 7 décembre, avec la grève des contrôleurs aériens. Air France a annulé 30% de ses vols intérieurs et 15% de ses moyen-courriers. Pour en savoir plus, contacter directement sa compagnie ou consulter les prévisions de vols en temps réel sur le site de l’aéroport.

Dans les crèches et les écoles

A Bordeaux, les crèches seront fortement impactées par le mouvement : 168 agents ont déposé un préavis de grève ; 13 structures seront fermées (multi accueil Barreyre, Benauge 1, Carreire, Chartrons 1, Claveau, Lucien Faure, Ornano, George V, Jean Marquaux, Les Argentiers, Carle Vernet 2, Gaspard Philippe, RAM Bastide) ; 7 seront partiellement fermées (MA Albert Barraud, Grand Parc 1, Grand Parc Gendreau, Armand Faulat 1, Malbec-Nansouty, Cité Administrative, Sainte Colombe 2).

Les personnels de la fonction publique et de l’éducation nationale seront également très mobilisés. Syndicat majoritaire dans le premier degré, le Snuipp annonce des taux de grévistes de près de 85% dans de nombreuses établissements, et 150 écoles fermées en Gironde. A Bordeaux, 36 écoles maternelles et élémentaires seront fermées.

« Le système par points ferait perdre de 300 à 900€ de pension aux enseignant.es., rappelle le Snuipp-FSU.  Les enseignant.es seraient obligés de travailler jusqu’à 64 ans et au delà pour des pensions très faibles (1300€ en moyenne). Rappelons que les enseignant.es francais.es sont parmi les plus mal payés des pays de l’OCDE ! »

Pour connaître la situation dans chaque école, rendez-vous sur le site de l’académie de Bordeaux ou sur le site de la ville de Bordeaux. Certaines garderies du matin dans les écoles ne seront pas assurées, tout comme le fonctionnement de certains restaurants scolaires.

Accueil minimum dans les collèges et lycées

Quant aux établissements du second degré, les personnels de la restauration seront en grève et les internats fermés. La mobilisation des enseignants n’est pas encore connue.

Sur son site, l’académie de Bordeaux indique que dans les établissements du second degré, « un accueil sera a minima assuré. Les parents sont invités à se rapprocher du collège ou du lycée, notamment en ce qui concerne l’accueil des élèves internes ».

Du côté de la fac, certains sites seront bloqués à l’Université Bordeaux Montaigne et au Campus Victoire de l’Université de Bordeaux, mais aussi à Sciences Po Bordeaux, qui ne s’était pas mobilisé depuis longtemps.

Les établissements culturels et sportifs concernés

Le parcours permanent du Musée d’Aquitaine sera fermé (l’exposition La Déferlante Surf sera ouverte de 13h à 18h) comme le Conservatoire et la salle des fêtes du Grand Parc.

Les Jeudis du Madd (musée des arts déco et du design) sont annulés et seule l’exposition Memphis sera ouverte au public. Les établissements non impactés sont le Museum d’histoire naturelle, le Jardin Botanique, Bordeaux Patrimoine mondial, le CIAP et la Base sous-marine.

L'AUTEUR
Carole Latouche
Je suis journaliste en contrat de professionnalisation à l'École Supérieure de Journalisme de Montpellier et au Dauphiné Libéré à Annecy en Haute-Savoie. J'écris pour diverses thématiques (jeunesse, environnement, politique, santé, sport, culture, etc.).

En BREF

Soutien à George Floyd : des colleuses féministes arrêtées par la police à Bordeaux

par Audrey Gleonec. 2 181 visites. 1 commentaire.

Bordeaux livre ses premières aides au monde de la culture

par Walid Salem. 428 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Musées et monuments rouvrent progressivement à Bordeaux et sa région

par Simon Barthélémy. 1 630 visites. Aucun commentaire pour l'instant.