Bordeaux : De la belle endormie au bouillonnement culturel
Tribune 

Bordeaux : De la belle endormie au bouillonnement culturel

actualisé le 06/02/2020 à 11h22 : Ajout de la citation d'André Malraux demandé par l'initiateur de ce texte

Une quarantaine d’acteurs culturels bordelais signe cette tribune sous le nom « Bordeaux Culture 2020 ». Artistes ou directeurs de structures, ils souhaitent « profiter des élections municipales pour porter un regard sur l’évolution culturelle de Bordeaux et les chantiers à entreprendre dans les années qui viennent ». Ils appellent à voter Nicolas Florian, le maire actuel de Bordeaux et candidat à sa propre succession.

« La culture est ce qui a fait de l’homme autre chose
qu’un accident de la nature. » André Malraux

Du poète romain Ausone à l’écrivain François Mauriac, en passant par Montaigne et Montesquieu, sans oublier André Lafon ou Chantal Thomas pour la littérature, les pionniers Roger Lafosse (Sigma) et Jean-Louis Froment (CAPC) pour le théâtre et l’art contemporain, Alain Lombard et Marc Minkowski pour l’Opéra, Eliane Lavail ou Alexis Duffaure pour le chant, les groupes Noir Désir, Gamine, Pendentif, et Odezenne pour la musique, les nombreux collectifs de musique électronique… le lien entre Bordeaux et la création artistique est multiple et intime.

Ville inspirante autant qu’inspirée, Bordeaux a toujours su recevoir des artistes (Pink Floyd à Sigma, Keith Harring au CAPC, Gonzalo Borondo au Temple des Chartrons) tout comme en faire émerger, assumant pleinement son rôle de port ouvert sur le monde. Mais le danger serait de trop regarder vers ce glorieux passé et d’ignorer tout ce qui aujourd’hui grouille dans nos caves, nos interstices, nos marges et qui sera demain en pleine lumière grâce à nos institutions. Le rôle d’une municipalité est d’être à l’écoute de ce bouillonnement et de garantir à chacun des droits culturels. C’est du dialogue entre l’impulsion politique et la totale liberté de création laissée aux artistes que naît la politique culturelle.

La spectaculaire rénovation de Bordeaux, qui s’apparente à une « révélation » de la ville à elle-même entreprise par Alain Juppé a considérablement impacté la création et la diffusion de l’art dans notre ville. Les quais investis par les familles, les sportifs, les touristes mais aussi les artistes, les danseurs, les photographes, les vidéastes témoignent de cette ébullition à ciel ouvert. Cette vitalité s’exprime dans tous les quartiers et pour tous les publics. Pour nous Bordelaises et Bordelais, artistes et acteurs culturels, partenaires éducatifs sociaux socioculturels, c’est une fierté* que nous devons aux 300 associations culturelles, émergentes ou confirmées, qui œuvrent sans relâche, aux institutions qui font rayonner Bordeaux et aux industries culturelles qui représentent plus de 15 000 emplois dans notre métropole.

Entre 2014 et 2020, chacun a pu constater une effervescence culturelle nouvelle et les efforts des pouvoirs publics pour soutenir ce développement grâce à l’ouverture d’équipements nouveaux et attendus (l’Aréna, POLA, le Muséum, les Archives, la Bibliothèque de Caudéran, la Salle des fêtes du Grand Parc…et bientôt les « Bassins de Lumières ») ; le soutien à l’émergence d’une nouvelle génération d’artistes porteurs de projets dynamiques et ouverts sur le monde ; une montée en puissance inédite de l’initiative privée en direction de la culture grâce notamment à la Cité du Vin, au Musée Mer Marine, à la Station Ausone ou bien à l’Institut culturel Bernard Magrez. Et l’écosystème Darwin bien sûr, qui interpelle la planète lors des différentes éditions du festival Climax en invitant des grandes figures du monde moderne.

Les différentes saisons biennales, autour de thèmes aussi ouverts que fédérateurs (Paysages en 2017, Liberté en 2019, Bienvenue en 2021) font rayonner Bordeaux et participent au climat d’apaisement et de dialogue indispensable à l’équilibre comme à la dynamique de notre cité.

Mais, les tensions sociales et sociétales qui secouent notre pays et notre ville, comme les crises et mutations qui traversent le monde artistique, à commencer par la précarité de beaucoup d’artistes, doivent amener la municipalité à repenser la politique culturelle. Elle doit plus que jamais avoir pour ambition de répondre aux besoins ou attentes de l’ensemble de la population et être un outil de sa cohésion.

Le rôle de la municipalité n’est pas de se substituer aux initiatives mais les accompagner du mieux possible et surtout de fixer un cap. Nous pensons que de nouvelles priorités doivent être établies, sans renoncer à notre ambition, sans renoncer à une forte dimension créative et innovante, sans renoncer à l’excellence. Bordeaux doit désormais faire de la culture, qu’elle soit bordelaise, métropolitaine, régionale, nationale ou mondiale, le ciment de la cohésion sociale et territoriale.

Aussi pensons-nous pour l’avenir, que plusieurs objectifs doivent être prioritaires :

  • renforcer l’autonomie des lieux culturels et compléter le maillage territorial, en lien avec les acteurs socioculturels, dans tous les quartiers de la ville, accessibles aux professionnels comme aux amateurs
  • rendre l’offre culturelle existante encore plus accessible grâce à une politique de médiation ambitieuse
  • faire de Bordeaux un véritable laboratoire de la création artistique en soutenant l’émergence et en permettant aux artistes de se loger et de créer à Bordeaux
  • protéger, restaurer et valoriser notre première richesse : le patrimoine

Compte-tenu du travail accompli depuis 1995, et singulièrement ces 6 dernières années, nous faisons confiance à Nicolas Florian, Maire de Bordeaux, et à ses équipes pour relever ces beaux défis.

Enfin, pour bâtir cette nouvelle feuille de route collective, nous proposons l’organisation, dans les semaines qui suivent l’élection, des « Etats Généraux des arts, de la culture et du patrimoine » afin d’associer le plus grand nombre, artistes et public, à la construction de cette ambition renouvelée pour Bordeaux.

* un sondage IFOP réalisé en 2018 révèle que 81% des bordelais sont satisfaits de la l’offre culturelle

Signataires :

Thierry LOUNAS, producteur
Francis VIDAL, Association Allez les Filles
Salvatore CAPUTO, chef de Choeur de l’Opéra National de Bordeaux Aquitaine Directeur artistique du Festival EUFONIA
Vanessa FEUILLATE, Danseuse Présidente de l’association Cœur d’étoile
Eloïse VENE, photographe et plasticienne
Azama EFFILOCHEE, plasticienne
Pierre BRAUN, Directeur d’une école d’art graphique
Christian JEAN-DIT-CAZEAUX, membre de Académie Nationale des Sciences Belles-Lettres et Arts de Bordeaux
Marie-Christine DULUC, Directrice de la Galerie DX
Maxime LEBRETON, Président Fondateur de Mécénart
Jacques LAPOINTE, Président commission culture et Humanisme au Lions Club Bx Lafayette
Paul Arnaud PEJOUAN, Directeur artistique du Festival L’Esprit du Piano
Christian LAUBA, Compositeur
Nathalie LAMIRE-FABRE, Directrice de la Galerie Arrêt sur l’Image
Michel PETUAUD-LETANG, architecte membre de Académie Nationale des Sciences Belles-Lettres et Arts de Bordeaux
Christine POHU, Président de l’Agora des Arts
Marc PINAUD, Président de l’Association Danse avec Nous
Eric SANSON, comédien Directeur du Petit Théâtre
Michel CAHUZAC, comédien Directeur artistique de la Compagnie Présence
Vincent BARENNES, Président de la Maîtrise de Bordeaux
Elisabeth VIGNÉ, Présidente de l’Association Villa 88 Présidente du Conseil d’Administration du Quatuor à Bordeaux et de l’association des amis du Musée Mer Marine
Jean-Pierre TERRACOL, Directeur du Théâtre La Lucarne
Marie-Hélène QUILLERÉ, Présidente d’Association Culturelle
Bernard LEGUE, Président d’un Club Photo
Pascal MARECHAL, Président d’un Club sportif et culturel
Francis BIANCONI, réalisateur
Marie-France SOURD, ancienne Présidente départementale de Bibliothèque pour tous
Guillaume FEDOU, écrivain artiste
Bruno BEURRIER, guide conférencier
Lionel GAUDIN-VILLARD, chef d’orchestre
Philippe CLAVIE, Président de Renaissance de l’Orgue à Bordeaux
Daniel PICOTIN, ancien Député et Conseiller Régional membre de la commission Culture membres de différentes associations culturelles
Marie-Bénédicte DE LA ROCHEFOUCAULD, Directrice d’une école d’enseignement supérieure culturelle
Matthieu LAFOREST-FOURNIER, chanteur lyrique
Luciana MORGERA, Présidente de La Bella Bordeaux
Béatrice VENDEAUD, collectionneuse Directrice des partenariats
Joëlle VIAUD, artiste-peintre
Christelle OTTAVIANO, artiste-peintre
Julien DIEZ, artiste et galeriste
Freddish PAPRITZ, peintre grapheur sculpteur urbain
Stephane ROUGIER, musicien
MAMA ROSE, Présidente d’association
Régine DE BOUSSAC, membre des amis du CAPC
Marc LAJUGIE, Président d’associations culturelles
Alain BENOIT, photographe
Marc FAUJANET, libraire et chef d’entreprise
Jean-Luc BENGUIGUI, Directeur Général d’une association socio-culturelle
Philippe MASSOL, Directeur Général de la Cité du Vin
Anthony EGÉA, Danseur et chorégraphe

L'AUTEUR
Tribune
Tribune
Espace ouvert : les textes publiés ici engagent la responsabilité de leurs auteurs

En BREF

Soutien à George Floyd : des colleuses féministes arrêtées par la police à Bordeaux

par Audrey Gleonec. 2 122 visites. 1 commentaire.

Bordeaux livre ses premières aides au monde de la culture

par Walid Salem. 413 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Musées et monuments rouvrent progressivement à Bordeaux et sa région

par Simon Barthélémy. 1 616 visites. Aucun commentaire pour l'instant.