Politique culturelle : Pierre Miglioretti invité de la deuxième Papote à Pola
Culture  La Papote 

Politique culturelle : Pierre Miglioretti invité de la deuxième Papote à Pola

Deux tribunes publiées par Rue89 Bordeaux ont poussé la culture au cœur des élections municipales à Bordeaux. Signée par une cinquantaine d’acteurs culturels, la première soutient ouvertement le maire actuel. En réponse, la deuxième, avec plus de 500 signatures, demande à refonder la politique culturelle locale. Pour en discuter, la deuxième Papote est consacrée à la place de la culture dans les élections municipales.

La question de la culture a toujours bousculé la politique et les politiques, interrogé sans cesse la place qu’elle occupe et les moyens qu’elle nécessite. Si elle figure souvent parmi les dernières propositions des candidats aux élections, qu’elles soient municipales, départementales, régionales ou présidentielles, elle ne manque pas de peser sur le scrutin.

Pour « papoter » de la ou les politiques culturelles, Rue89 Bordeaux invite Pierre Miglioretti, docteur en Science Politique, qui a rédigé une thèse portant sur « Les Politiques culturelles au cœur du développement métropolitain ». Il est actuellement responsable au sein d’Emergences-Sud, bureau d’étude girondin spécialisé dans la mise en œuvre des politiques culturelles.

Pierre Miglioretti, invité de La Papote à Pola #2 (DR)

Quel est le contexte bordelais pour bâtir une politique culturelle ? Quelle est l’influence d’une telle politique sur la pratique, la production et la diffusion artistiques ? Quels sont aujourd’hui les conditions de vie et de travail des artistes sur notre territoire ? Un dispositif participatif de co-construction d’une politique culturelle est-il possible ?

Ces questions seront abordées dans une formule d’échanges ouverts, la signature de La Papote, proposée tous les 3e mercredi du mois par Rue89 Bordeaux au sein de La Fabrique Pola. Celle-ci aura lieu le 19 février à 19h.

Interminable débat

Avec pour thématique « La culture, maillon faible des municipales ? », Pierre Miglioretti échangera avec les personnes présentes en s’appuyant sur trois axes : Qu’est ce qu’une politique culturelle ? Comment conjuguer une culture-vitrine qui assure le rayonnement à une dynamique de vivier permettant de dénicher les artistes de demain ? Quel est l’apport des Industries culturelles et créatives à la création locale ?

Ces fils conducteurs sont issus de questionnements insufflés par les récentes tribunes signées par des acteurs culturels et publiées par Rue89 Bordeaux.

Une première tribune, réunissant une cinquantaine d’acteurs culturelles soutenant le candidat Nicolas Florian, proposait « l’organisation, dans les semaines qui suivent l’élection, des “Etats Généraux des arts, de la culture et du patrimoine” afin d’associer le plus grand nombre, artistes et public, à la construction de cette ambition renouvelée pour Bordeaux ». Proposition entendue par l’équipe du maire sortant et candidat à sa propre succession.

En réaction, plus de 500 autres acteurs culturels et artistes signent une « contre-tribune » pour demander à la future municipalité « qu’elle ait le sens du dialogue et de la confiance, l’humilité d’être levier et relais des initiatives et non programmatrice. Qu’elle mène une action non au service des statistiques touristiques ou d’un éventuel rayonnement culturel international mais bien au profit de toutes et tous et notamment des artistes qui vivent dans et participent de la ville ».

Ces débats, infinis et incessants, ne cessent d’interroger la société à travers ses droits et ses évolutions. Cette deuxième édition de La Papote tentera d’apporter sa pierre à l’édifice.

La Papote à Pola

« La culture, maillon faible des municipales ? » avec Pierre Miglioretti
Mercredi 19 février à 19h, à la Fabrique Pola, 10 quai de Brazza à Bordeaux
Événement Facebook 

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Condamnés en appel, les décrocheurs de Macron ne raccrochent pas

par Simon Barthélémy. 532 visites. 1 commentaire.

L’affaire du sapin portée au conseil municipal de Bordeaux sous conditions

par Walid Salem. 1 140 visites. 1 commentaire.

Une soixantaine d’élus, dont le maire de Bordeaux, veulent un moratoire sur la 5G

par Simon Barthélémy. 1 042 visites. 1 commentaire.