« Le poison de votre mandat » : les candidats girondins interpellés sur les pesticides
Brèves 

« Le poison de votre mandat » : les candidats girondins interpellés sur les pesticides

Le Collectif Info Médoc Pesticides et Alerte Aux Toxiques adressent aux candidats aux municipales en Gironde une lettre ouverte « pour un Bien respirer ensemble ».

Comment protéger la population girondine des « pourvoyeurs de cancers, Parkinson, maladie de Charcot, malformations congénitales et autres joyeusetés du même genre » – à savoir les pesticides de synthèse ?

Dans une lettre ouverte adressée aux candidats des élections municipales en Gironde, Marie Lys Bibeyran et Valérie Murat, respectivement porte-paroles du Collectif Info Médoc Pesticides et Alerte Aux Toxiques, leur rappellent que des mesures existent.

« Pour un bien respirer ensemble », les deux associations signataires demandent aux futurs maires et élus municipaux de les appliquer : mettre en place des concertations avec les professionnels « pour adapter les produits de traitements aux abords des établissements sensibles (écoles, crèches, EHPAD…) » ; tenir une « réunion en amont de chaque saison avec professionnels et la population » ; installer « des manches à air pour indiquer la vitesse du vent » ; informer « la population sur les dates de traitement et les délais de rentrée » ; et instaurer une « médiation en cas de conflit entre un professionnel et un habitant ».

Des vignes dans le Médoc (Patrick Janicek/Flickr/cc)

Cagnotte en ligne

Soulignant que la Gironde est un des plus gros départements consommateurs de pesticides de synthèse, elles préviennent les élus :

« Cette problématique qui empoisonne la vie des Girondins 5 mois par année, d’avril à septembre, sera le poison de votre mandat si vous ne prenez pas vos responsabilités d’élus et de représentants de tous vos concitoyens. »

Par ailleurs, les deux associations ont lancé en janvier une cagnotte en ligne pour financer une recherche de résidus de pesticides dans les bouteilles de vin. Celle-ci permettra de mesurer « les écarts entre le marketing, les annonces, les promesses et la réalité des pratiques professionnelles ».

« Pour un Bien vivre ensemble, il faut commencer par un Bien vivre tout court » martèlent les anti-pesticides.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Un refuge pour les sans domicile et leurs chiens à Darwin

par La Rédaction. 1 983 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Alerte sur des troubles cardiaques liés à la chloroquine en Nouvelle-Aquitaine

par La Rédaction. 2 185 visites. 7 commentaires.

Confinement : ça sent le fumier à Bordeaux et ce serait vachement bien

par Walid Salem. 53 065 visites. 6 commentaires.