Les aménagements du tram D à Bordeaux, pièges pour les cyclistes selon Vélo-Cité
Brèves  Société 

Les aménagements du tram D à Bordeaux, pièges pour les cyclistes selon Vélo-Cité

Dans un dossier publié ce mardi, l’association Vélo-Cité interpelle la Métropole sur les incohérences des aménagements pour les vélos sur le tout nouveau tracé du tram D inauguré en décembre.

Sophie (pseudonyme) habite vers le milieu de la rue Fondaudège. Son moyen de transport pour se rendre à son travail dans le quartier de la gare est le vélo. Un jour de pluie, sa roue dérape sur les rails. Elle ne peut éviter la chute.

En arrêt maladie, elle raconte à Rue89 Bordeaux :

« Ça m’a coûté les ligaments croisés ! J’espérais éviter l’opération mais finalement non. Je suis immobilisée depuis presque deux mois alors que j’occupe mon poste depuis un peu plus d’un an. »

0% pour le vélo

Sophie n’est pas la seule à se faire piéger par les rails, d’autres se heurtent à d’autres aménagements : les lisses au milieu de la route, les bordures des voies… Un dossier publié par Vélo-Cité, intitulé « Voyage cyclable le long de la ligne de Tram D », rapporte que « plusieurs chutes sont à signaler » et constate que l’espace « réservé aux vélos est de 0% » le long de la nouvelle ligne du tram D, inaugurée en décembre 2019.

Point noir par point noir, photos et explications techniques à l’appui, l’association liste les obstacles et pièges qui attendant les cyclistes entre les Quinconces et la mairie du Bouscat (toute la ligne sera ouverte jusqu’à son terminus à Eysines à partir de samedi 29 février). En préambule, elle déplore que sa proposition d’un double sens pour les vélos n’ait pas été retenue.

Contacté par Rue89 Bordeaux, Alain Guérineau, secrétaire général de Vélo-Cité, le regrette :

« Quand le tracé nous avait été présenté, nous avions émis un certain nombre de remarques. Ce que l’on peut aujourd’hui constater, c’est qu’aucune d’entre elles n’a été prise en compte. Alors que la Métropole fixe des objectifs ambitieux pour développer la circulation à vélo, les aménagements en cours ou récents n’en tiennent toujours pas compte. »

« C’est normal »

A l’entrée de la rue Fondaudège, par exemple, où la sortie de la place Tourny est périlleuse, les cyclistes sont contraints de se glisser entre les rails du tram, puis d’en sortir immédiatement, avec les risques que cela comporte.

Pire, alors que le projet initial du réaménagement de la place Tourny prévoyait un anneau cyclable, séparé de la chaussée, celui-ci « a été remplacé, sans concertation aucune, par… des fontaines », révèle le dossier.

Les fontaines ont remplacé l’anneau cyclable place Tourny (WS/Rue89 Bordeaux)

Même son de cloche rue Croix-de-Seguey où les cyclistes ne savent jamais trop où se placer entre les rails, la lisse placée en plein milieu, et la bande de protection où les portières de voitures stationnées menacent de s’ouvrir à n’importe quel moment.

« On préfère maintenir des espaces de stationnement pour contenter les riverains. Il faudrait que l’intérêt général prime sur l’intérêt particulier », explique Alain Guérineau.

L’association remarque également plusieurs incohérences le long de la place Marie-Brizard, du carrefour Ulysse-Gayon ou encore avenue de la Libération, au Bouscat. Sur un ton amer, le dossier de l’association poursuit :

« On attend l’impétrant qui va nous expliquer qu’il est normal que l’aménagement cyclable le long de la ligne D ne soit pas bon car des itinéraires ont été prévus, un peu décalés, à proximité immédiate ! Or, ce n’est pas le cas. »

Des aménagements en vue ?

Dans l’attente d’une réponse de la métropole, Alain Guérineau espère que puisse aboutir une visite de terrain entre élus, associations et techniciens pour aller voir ce qui fait défaut.

Rue Fondaudège, peu de place pour le vélo (WS/Rue89 Bordeaux)

Par le passé, Vélo-Cité s’était déjà fait entendre pour aboutir à un réaménagement de la voirie en faveur des cyclistes. Notamment à Mérignac, le long de la ligne A, où l’association est intervenue auprès de la Mairie.

Pour Ludovic Fouché de Vélo-Cité, interrogé début février par Rue89 Bordeaux après la publication du baromètre annuel des villes cyclables par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB), « le tram D est typiquement l’exemple d’aménagements neufs qui font chuter la ville de Bordeaux dans ce baromètre ».

La ville retrouvera-t-elle sa place sur le podium l’an prochain ? Cela semble mal parti pour Vélo-Cité.

L'AUTEUR
Antoine Cariou
Antoine Cariou
Étudiant à Sciences Po Bordeaux, breton et néo-bordelais - a troqué le cidre pour les cannelés il y a 3 ans.

En BREF

Philippe Poutou fait entrer « la colère sociale au Parlement de Bordeaux »

par Walid Salem. 8 895 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux tombe le masque dans les rues commerçantes

par Claire Mayer. 960 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Municipales à Mérignac : après des tweets racistes, deux candidats exfiltrés de la liste Millet

par Marie Piquet. 2 046 visites. Aucun commentaire pour l'instant.