Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Mort d’Alain Muraine, humble « pilier » du militantisme talençais
Brèves 

Mort d’Alain Muraine, humble « pilier » du militantisme talençais

par Florence Heimburger.
Publié le 21 avril 2020.
Imprimé le 28 novembre 2021 à 00:28
2 459 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Investi depuis plus de trente ans dans la vie associative talençaise, participant à toutes les luttes pour le développement durable et contre les injustices sociales, Alain Muraine a aussi contribué au lancement du collectif « Talence en transition » arrivé 2e aux élections municipales. Il s’est éteint le 11 avril, à 83 ans, des suites d’une longue maladie.

Avec sa discrétion légendaire, Alain Muraine s’est éteint en catimini le 11 avril à son domicile au terme d’une longue maladie. Il avait 83 ans.

Président d’une association de judo à Talence, il a milité à partir de 1997 avec l’Association pour la sauvegarde de l’école Joliot-Curie de Talence (ASJCT) contre la destruction de cette même école publique, la plus ancienne de la ville, et un projet de construction d’une route. A cette occasion, il lance le journal de l’ASJCT, « L’écho de Peixotto », qui a connu 27 numéros. Il a été distribué pendant 6 ans aux parents et riverains pour « alimenter le débat démocratique » et « faire des contre-propositions » face aux décisions de l’ancien maire Alain Cazabonne, aujourd’hui sénateur de Gironde.

Alain Muraine a ensuite fondé le journal citoyen talençais « Dazibao » et le blog éponyme, « blog citoyen militant pour une véritable démocratie » et pour faire de Talence une « ville laboratoire de la citoyenneté ».

En 2003, le Talençais a participé à la création de la Coorcital, Coordination des organisations citoyennes de Talence et des associations libres indépendantes et autonomes. Regroupant 15 associations, cette entité permet de mutualiser les actions des associations et des riverains, « impuissants », pour lutter contre les « décisions malencontreuses » prises par la mairie.

De tous les combats

« Alain Muraine a pris une place centrale à Talence, souligne Graziella Danguy, membre de Coorcital et de Talence en transition. Il était de tous les combats : le transport pour favoriser le vélo, l’habitat, la démocratie, le respect de l’environnement, notamment la préservation du parc Sourreil et du bois Laffite, contre la destruction du patrimoine historique, pour l’aide aux personnes les plus défavorisées… Il a aussi lutté contre la malbouffe et l’implantation d’un Mac Donald, construit envers et contre tout au pied des lycées et facultés avec l’aide de la mairie. […] Il avait une ténacité remarquable. Grâce à lui, nous avons organisé des manifestations, interpellé la presse, la mairie », se souvient la militante syndicale et associative.

L'un des multiples combats d'Alain Muraine était la réouverture de la gare de Talence Médoquine via l'association Talence gare multimodale dont il était le secrétaire.
L’un des multiples combats d’Alain Muraine était la réouverture de la gare de Talence Médoquine (DR)

Il est nommé secrétaire de l’association « Talence Gare Multimodale », fondée en 2012 par son ami Germain Suys. Celle-ci vise à obtenir la réouverture de la gare de Talence Médoquine – « le chaînon manquant » disait-il – au trafic voyageurs, l’arrêt des trains, la correspondance avec les transports en commun… Alors que 100 TER (trains express régionaux) y passent quotidiennement, aucun ne s’y arrête tandis qu’ils desservent toutes les autres communes de la CUB traversées par des lignes de chemin de fer.

« Nous aurions voulu lui offrir une victoire »

« Alain a aussi largement permis, voire initier, la création de la liste d’union écologiste et de gauche Talence en transition qui a obtenu 39,4 % des votes au premier tour des élections municipales le 15 mars, poursuit Graziella Danguy. […] Nous aurions voulu lui offrir une victoire. Ce fut une grande déception pour tout le monde. »

« Nous souhaitons lui rendre hommage au déconfinement », indique Monique de Marco, conseillère municipale EELV et membre du collectif Talence en transition.

« Il a été notre chef d’orchestre. Je perds quelqu’un à qui j’étais très attachée, un grand homme, à l’écoute et combatif jusqu’au bout. C’est une grande perte pour la vie associative talençaise. Il était le pilier, le coordinateur, tout en restant discret et humble. »

L’épouse d’Alain Muraine, Claude, et ses enfants, Marc, Eric, Roch et Aude, appellent dans un mail à « respecter sa modestie et (à) continuer les combats ».

L'AUTEUR
Florence Heimburger
Florence Heimburger
Journaliste indépendante

En BREF

Le port du masque à l’école redevient obligatoire dans toute la Nouvelle-Aquitaine

par La Rédaction. 483 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

140 événements pour l’égalité et la diversité à Bordeaux Métropole

par Victoria Berthet. 463 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 964 visites. 2 commentaires.
×