Enquêtes et actualités gavé locales

A Saint-André, un remaniement des urgences pour sanctionner les grévistes ?

Surmenés, des soignants des urgences de Saint-André ont été placés en arrêt maladie après avoir affronté la première vague du Coronavirus. Ils se voient aujourd’hui imposer une mutation dans un autre service du CHU. Pour syndicats et salariés, c’est une sanction disciplinaire. Ils accusent la direction d’utiliser le coronavirus pour démanteler une équipe qui s’est illustrée à plusieurs reprises sur le front syndical. La direction dément.

Édition abonnés
A Saint-André, un remaniement des urgences pour sanctionner les grévistes ?

>

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#mouvement social

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options