Coronavirus : inquiétude et dépistage aux Chartrons et au Grand Parc à Bordeaux
Brèves  Société 

Coronavirus : inquiétude et dépistage aux Chartrons et au Grand Parc à Bordeaux

Après la fermeture de toutes les crèches municipales, de nouvelles structures d’accueil et de loisirs ont fermé dans les quartiers des Chartrons et du Grand Parc jusqu’à nouvel ordre. L’ARS a lancé des dépistages.

Au regard de la recrudescence des cas covid-19, la situation devient préoccupante dans le quartier des Chartrons, et maintenant au Grand Parc. La maison de quartier Chantecler, le centre social du Grand Parc GP Intencité et le centre d’animation du Grand Parc sont fermés depuis vendredi dernier. En effet, le mercredi 22 juillet dernier, un agent d’entretien de Chantecler a été testé positif.

Ayant été en contact avec les agents des autres structures, des tests ont été effectués sur les animateurs et agents de ces associations. Ils s’avèrent tous négatifs (hormis deux résultats qui sont toujours en attente pour GP Intencité). Par ailleurs, tous les enfants n’ont pas encore été testés.

Alors que les trois centres envisageaient de rouvrir ce lundi et mardi, avec quelques consignes aux familles dont les enfants n’ont pas encore été testés, l’Agence régionale de la santé (ARS) a recommandé d’attendre les résultats de toutes les personnes dépistées.

Par ailleurs, tous les salariés présents sur le site du Centre d’accueil et de loisirs de Condorcet (écoles maternelle et élémentaire) entre le 15 et le 17 juillet ont été invités à se faire dépister vendredi 24 juillet, ainsi que tous les enfants présents sur ce même site et sur la même période.

Pour rappel, des tests au Covid-19 ont été positifs dans deux crèches : Chartrons 1 et Chartrons 2, ainsi qu’à la crèche Barreyre. Toutes les crèches municipales à Bordeaux sont fermées jusqu’au 24 août.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Condamnés en appel, les décrocheurs de Macron ne raccrochent pas

par Simon Barthélémy. 532 visites. 1 commentaire.

L’affaire du sapin portée au conseil municipal de Bordeaux sous conditions

par Walid Salem. 1 141 visites. 1 commentaire.

Une soixantaine d’élus, dont le maire de Bordeaux, veulent un moratoire sur la 5G

par Simon Barthélémy. 1 042 visites. 1 commentaire.