Enquêtes et actualités gavé locales

Bordelaise victime du Mediator : « la colère s’est estompée mais je n’oublie pas »

Le Mediator : un nom qui marque le pire scandale de santé publique en France depuis l’affaire du sang contaminé. Un médicament inutile, dangereux, le benfluorex, commercialisé sous le nom de Mediator de 1976 à 2009, était un coupe-faim déguisé en anti-diabétique. 145 millions de boîtes ont été vendues entre 1976 et 2009. La Bordelaise Isabelle Gentile, 65 ans, fait partie de ces cinq millions de personnes à avoir pris ce médicament au quotidien. Son témoignage est le quatrième et dernier de notre série : « Scandales sanitaires ».

Édition abonnés
Bordelaise victime du Mediator : « la colère s’est estompée mais je n’oublie pas »

>

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#scandale sanitaire

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Le « vie bouleversée » d’une girondine par la nouvelle formule du Levothyrox
Victimes de la Dépakine et de son labo « pour qui seul le fric compte »
Partager
Plus d'options