Bordelaise victime du Mediator : « la colère s’est estompée mais je n’oublie pas »
Kiosque abonné  Société 

Bordelaise victime du Mediator : « la colère s’est estompée mais je n’oublie pas »

Le Mediator : un nom qui marque le pire scandale de santé publique en France depuis l'affaire du sang contaminé. Un médicament inutile, dangereux, le benfluorex, commercialisé sous le nom de Mediator de 1976 à 2009, était un coupe-faim déguisé en anti-diabétique. 145 millions de boîtes ont été vendues entre 1976 et 2009. La Bordelaise Isabelle Gentile, 65 ans, fait partie de ces cinq millions de personnes à avoir pris ce médicament au quotidien. Son témoignage est le quatrième et dernier de notre série : "Scandales sanitaires".

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Damien Renoulet
Damien Renoulet
J'aime le terrain. Les belles histoires. Les longues enquêtes. Les gens.

En BREF

Condamnés en appel, les décrocheurs de Macron ne raccrochent pas

par Simon Barthélémy. 551 visites. 1 commentaire.

L’affaire du sapin portée au conseil municipal de Bordeaux sous conditions

par Walid Salem. 1 169 visites. 1 commentaire.

Une soixantaine d’élus, dont le maire de Bordeaux, veulent un moratoire sur la 5G

par Simon Barthélémy. 1 059 visites. 1 commentaire.