Covid-19 : le masque à nouveau obligatoire dans l’hypercentre de Bordeaux
Brèves  Société 

Covid-19 : le masque à nouveau obligatoire dans l’hypercentre de Bordeaux

La préfecture de la Gironde a annoncé ce mercredi que le port du masque serait obligatoire à Bordeaux dans les rues Sainte-Catherine et de la Porte Dijeaux à partir de ce samedi 15 août.

« Au regard de l’évolution défavorable de la situation sanitaire dans l’agglomération bordelaise, la préfète de la Gironde et le maire de Bordeaux, en lien avec l’ARS Nouvelle-Aquitaine, ont décidé de rendre obligatoire le port du masque dans les espaces à forte concentration de population ne permettant pas le respect de la distanciation physique », a-t-elle justifié.

En vigueur dans un périmètre qui « pourra être adapté en fonction de l’évolution de la situation sanitaire », cette obligation concerne les personnes de onze ans et plus. Sur les quais, où les rassemblements festifs se déroulent, le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic annonce la mise en place d’une « pédagogie spécifique, avec des animateurs qui viendront à la rencontre de ces jeunes pour leur expliquer les risques encourus lors de ces regroupements ».

135 euros d’amende

Les contrevenants seront passibles d’une amende de 135 €, même si les premières verbalisations ne devraient être dressées qu’à partir du week-end suivant. Lors du déconfinement, la préfecture et la mairie de Bordeaux avaient déjà imposé le port du masque dans ces deux rues commerçantes de la Ville, sans toutefois verbaliser les badauds.

Les autorités rappellent que cette mesure « ne doit pas faire oublier l’importance du respect des gestes barrières au quotidien (se laver les mains, distanciation physique …). »

Ce mercredi, l’ARS Nouvelle-Aquitaine a indiqué la présence de 11 clusters dans la région, dont 6 en Gironde, et 4 dans la métropole bordelaise – dont 21 cas dans un Ehpad à Bordeaux, une « communauté vulnérable » à Cenon et un évènement privé à Blanquefort.

« L’augmentation du taux d’incidence, c’est-à-dire le nombre de cas positifs en lien avec l’apparition de foyers épidémiques (clusters), et de l’activité de SOS Médecins qui a été constatée les semaines précédentes pour l’ensemble de la région Nouvelle-Aquitaine s’est confirmée sur la semaine du 3 au 9 août », relève l’ARS.

Ce taux est de 9 cas pour 100 000 habitants dans la Métropole contre 4,5 dans le reste de la Gironde, classée en vulnérabilité modérée.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

L’édition 2020 du Fifib, chamboulée par la crise, se tient du 14 au 19 octobre

par La Rédaction. 301 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le conseil d’État n’interdit pas certaines chasses traditionnelles

par Céline Belliard. 3 609 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Khuzama, Syrienne d’Alep, en cuisine au Garage Moderne

par Walid Salem. 798 visites. Aucun commentaire pour l'instant.