La liste des festivals girondins perturbés par la pandémie s’allonge
Brèves  Culture 

La liste des festivals girondins perturbés par la pandémie s’allonge

Mardi noir pour les festivals en Gironde, avec l’annonce des annulations pour cause de Covid-19 de Climax à Bordeaux et des Arts Mêlés à Eysines. Elles s’ajoutent à celles d’autres évènements et concerts la semaine dernière, dont les soirées aux Vivres de l’art ou du festival électro Millésime à la Réole.

Les Arts Mêlés : Décalé « le cœur serré »

« Lorsque nous avons démarré la programmation de cette 12e édition des Arts Mêlés à l’automne dernier, nous étions loin d’imaginer ce que nous réservait le printemps… » Le communiqué de presse de la ville d’Eysines décrit une situation qui est hélas le lot de tous les opérateurs culturels, en Gironde comme ailleurs.

La ville annonce donc l’annulation de son festival des arts de la rue, Les Arts Mêlés, mais promet que les « propositions artistiques prévues seront ainsi égrenées au fil de la saison 2020/2021 ».

« Depuis le début du mois, la Gironde et la Nouvelle Aquitaine sont passées en zone rouge, révélant une forte progression du virus. C’est donc le cœur serré que nous devons nous résoudre, par précaution, à ne pas maintenir le festival programmé les 26 et 27 septembre prochains » peut-on lire.

Par cette formule, l’équipe se veut rassurante : « Les Arts Mêlés seront cette année, métamorphosés, transmutés, hybrides. » 

Climax : annulation « Crève-cœur »

De son côté, la 6e édition de Climax est définitivement annulée. Ce même jour, le communiqué de presse de Darwin évoque un « crève-cœur » :

« Nous avons fait tout ce que nous pouvions faire pour maintenir cette édition de l’éco-mobilisation Climax, nous étions prêts à vous accueillir et pourtant nous venons de prendre collectivement la décision d’annuler cette 6e édition. […] Nous l’avons imaginé en prenant en compte les gestes barrières et les distanciations sociales requises par les autorités, ce qui nous avait déjà contraint à renoncer à toute célébration festive. »

L’équipe de Climax évoque une accumulation de difficultés liées au contexte sanitaire « jusqu’à devenir infranchissables ».

« La transmission exponentielle du virus, la difficulté pour certains à se déplacer provoquant de nouvelles annulations et enfin la fragilité de notre modèle économique ne nous permettent plus d’engager le festival dans des conditions acceptables. »

Des rendez-vous sont cependant attendus pour « vivre l’esprit Climax à travers des actions ponctuelles et engagées », sans plus de précisions. La liste des évènements victimes de l’épidémie pourrait toutefois encore s’allonger : ce mercredi, une conférence de presse est convoquée au CHU en présence de la préfète de la Gironde et du maire de Bordeaux pour évoquer l' »évolution défavorable de la situation sanitaire ».

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Rassemblement en mémoire de l’enseignant assassiné ce dimanche à Bordeaux

par La Rédaction. 1 266 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’appli « Tous anti-Covid » pour tous les étudiants en santé de Bordeaux ?

par Simon Barthélémy. 453 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Poutou, héros d’un clip rock de The Hyènes

par La Rédaction. 1 509 visites. Aucun commentaire pour l'instant.