Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Covid-19 : en Nouvelle-Aquitaine, 2100 morts de plus en 2020
Brèves 

Covid-19 : en Nouvelle-Aquitaine, 2100 morts de plus en 2020

par La Rédaction.
Publié le 20 janvier 2021.
Imprimé le 17 octobre 2021 à 15:59
1 571 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’Insee estime la surmortalité – toutes causes confondues – à 2100 décès supplémentaires dans la région Nouvelle-Aquitaine l’année dernière par rapport à 2019. Cela représente une hausse de 3,9%, pour un nombre total de 55650 morts en 2020, imputable à l’épidémie de Covid-19. Mais la situation est très différente d’un département à l’autre.

« La région a donc été relativement épargnée par la hausse de la mortalité : à l’échelle de la France sur la même période, le surcroît des décès de 2020 par rapport à 2019 est de 61400, soit 12,4% d’augmentation », pointe l’Insee.

Moyenne nationale

Si la région n’a pas enregistré d’augmentation de la surmortalité régionale entre mars et août 2020, celle-ci a ensuite rattrapé la moyenne nationale, et « s’observe dans toutes les tranches d’âge pour les hommes, et pour les femmes à partir de 65 ans ».

« Elle s’intensifie progressivement avec l’âge, pour dépasser systématiquement 10% à partir de 75 ans, constate l’Insee. Depuis septembre, les personnes âgées de 75 ans et plus concentrent à elles seules 87% du total du surcroît des décès enregistrés dans la région, dont 60% pour les personnes âgées de plus de 85 ans. Au niveau national, ces proportions sont respectivement de 81% et 55%. »

Les hommes représentent 60% des décès supplémentaires observés entre mars et décembre 2020, contre 53% au niveau national.

Pour quatre départements (Lot-et-Garonne, Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Creuse), la hausse dépasse 6 % et atteint 9 % dans le département de la Creuse. Pour quatre autres (Corrèze, Landes, Pyrénées-Atlantiques, Vienne), la hausse est inférieure à 4 %, « ce qui, compte tenu du faible nombre des décès, se situe dans les marges de fluctuation annuelles », note l’Insee.

Enfin, pour la Charente, la Dordogne, la Gironde et la Haute-Vienne, le nombre de morts recensés entre le 1er mars et le 16 novembre n’augmente pas entre 2019 et 2020.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Une multinationale subventionnée par la Région Nouvelle-Aquitaine dans le viseur des « Pandora Papers »

par Simon Barthélémy. 1 297 visites. 1 commentaire.

Bordeaux Ensemble demande des éclaircissements sur un conflit d’intérêts concernant une élue de la majorité

par Victoria Berthet. 1 094 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux, capitale mondiale par intérim de l’économie sociale et solidaire

par La Rédaction. 641 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×