Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Les menus végétariens vont grignoter du terrain à Bordeaux
Brèves 

Les menus végétariens vont grignoter du terrain à Bordeaux

par La Rédaction.
Publié le 5 mars 2021.
Imprimé le 23 avril 2021 à 19:10
2 345 visites. 1 commentaire.

La mairie de Bordeaux proposera à la rentrée 2021 une alternative végétarienne (sans viande ni poisson) quotidienne dans les cantines, et servira chaque semaine un deuxième menu végétarien à partir de 2022.

Le groupe écologiste au conseil municipal de Bordeaux l’a annoncé ce jeudi dans un tweet relayant la tribune dans Libération, intitulée « Pour une option végétarienne dans les cantines », et signée par de nombreux élus de toute la France, dont les bordelais Eve Demange et Francis Feytout.

https://twitter.com/ElusEnsembleBdx/status/1367474295979581442

Le SIVU, syndicat intercommunal de Bordeaux et Mérignac en charge de la restauration collective, et qui fournit 23 500 repas par jour, proposait déjà un menu végétarien hebdomadaire, avant même que cela ne soit rendu obligatoire par la loi Egalim, entrée en vigueur le 1er novembre 2019 (mais pas encore adoptée partout).

Virage végé

Les écologistes bordelais réclamaient dans l’opposition l’instauration d’un deuxième menu végétarien par semaine, et la mise en place d’une alternative végétarienne à chaque repas en restauration scolaire, en remplacement de l’alternative sans viande aujourd’hui proposée.

Alors que débutent les débats parlementaires autour de la loi Climat, le « virage écologique de la France » nécessite une telle mesure, selon la tribune publiée ce jeudi :

« Ce virage passe notamment par la mise en place d’alternatives végétariennes dans la restauration collective publique, dans laquelle pas moins de 4 milliards de repas sont servis chaque année, et dont l’empreinte environnementale serait réduite de 19 % avec une alternative végétale prise quotidiennement par 25 % des convives. »

Ces mesures figuraient parmi les propositions de la Convention citoyenne pour le climat ; l’élevage est en effet responsable de 14,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, tandis qu’au niveau français, l’agriculture est le second secteur économique le plus émetteur de gaz à effet de serre. En outre, 80 % des stocks de poissons commerciaux sont soit surexploités soit pleinement exploités. 

Selon le Réseau Action Climat, la consommation de viande doit être divisée par 2 pour que la France respecte ses objectifs climatiques. Et les Français seraient prêts à aller en ce sens, selon un sondage de cette ONG.

La décision de la mairie de Lyon de servir pour des raisons pratiques des menus uniques sans viande a récemment déclenché une polémique jusqu’au sein du gouvernement. Interrogée par l’opposition lors du dernier conseil municipal de Bordeaux, Delphine Jamet, adjointe en charge de l’administration, a toutefois écarté cette option.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Après l’expulsion du Volcan, l’agence immobilière porte plainte pour harcèlement et diffamation

par La Rédaction. 1 245 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député Loïc Prud’homme contrôlé après une mobilisation pour le climat

par La Rédaction. 1 810 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un incendie criminel ravage les cabanes des sans-abri quai Sainte-Croix

par La Rédaction. 925 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×