Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Plus de mille personnes dans les rues de Bordeaux pour la journée des droits des femmes
Brèves 

Plus de mille personnes dans les rues de Bordeaux pour la journée des droits des femmes

par Shan Cousineau.
Publié le 9 mars 2021.
Imprimé le 12 mai 2021 à 09:12
516 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Bordeaux à l’occasion de cette journée du 8 mars pour réclamer plus d’égalité, et la fin des violences sexistes et sexuelles.

Le cortège est parti de la place Stalingrad, sous un grand soleil et aux bruits des percussions. En tête de cortège, des membres de la maison des femmes de Bordeaux, suivi quelques mètres derrière par un contingent de sages femmes derrière une grande banderole.

Le cortège quitte la place Stalingrad (SC/Rue89 Bordeaux)

« Notre métier est mal reconnu car nous sommes des femmes qui s’occupent de femmes » s’indigne Agnès, 34 ans, en poste à l’hôpital de Libourne.

Féminicide

Une fois passé le pont de pierre, le cortège s’est arrêté rue de la Rousselle où une femme a été défenestrée mi-février. Stéphanie est la douzième victime de féminicide de l’année 2021. L’homme qui l’a poussé est aujourd’hui mis en examen pour « homicide volontaire ».

Hommage à Stéphanie, victime de féminicide, Rue de la Rousselle (SC/Rue89 Bordeaux)

Les manifestants se sont ensuite rendus place du Palais, pour marquer le vingtième anniversaire de la Maison des femmes. Sous une fumée violette, la foule a repris le chemin du cours Alsace-Lorraine. Place Pey-Berland, l’ensemble de la manifestation s’est immobilisée dans un sit-in à 15h40 heure à laquelle les femmes commencent à travailler gratuitement.

Les manifestants célèbrent les 20 ans de la Maison des femmes (SC/Rue89 Bordeaux)

C’est sur le Parvis des Droit de l’Homme, en face de l’école de la magistrature que la marche a pris fin. De nombreuses femmes ont pris le micros pour témoigner de leur situation, professionnelle et personnelle. Après une chorégraphie réalisée par les sages femmes sur les paroles de « Mesdames », chanson de Grand Corps Malade, une jeune femme prend la parole. En étranglant un sanglot, elle parvient à verbaliser le viol dont elle a été victime, soutenue par la foule.

Les manifestants face à l’école de la magistrature à la fin de la marche (SC/Rue89 Bordeaux)
L'AUTEUR
Shan Cousineau
Shan Cousineau
En prépa La Chance pour des concours aux écoles de journalisme, en initiation ici à la presse écrite/web

En BREF

Marcher et danser encore pour une vraie loi Climat ce dimanche à Bordeaux

par Kenza Soares El Sayed. 1 439 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Condamnée à 250000 euros d’amende, Pena Métaux va faire appel

par Simon Barthélémy. 339 visites. 1 commentaire.

Des associations dénoncent des conditions « insalubres » dans un foyer du 115

par Victoria Berthet. 972 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×