Enquêtes et actualités gavé locales

Après l’expulsion du Volcan, l’agence immobilière porte plainte pour harcèlement et diffamation

Ce mardi 13 avril, plusieurs plaintes ont été déposées contre Steven Monteau, fondateur du tiers-lieu culturel. 

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Après l’expulsion du Volcan, l’agence immobilière porte plainte pour harcèlement et diffamation

Suite à l’expulsion, jeudi 8 avril, du tiers-lieu culturel Le Volcan, le gérant d’ABEC Immobilier, Alexis Conqueret, ainsi que deux collaboratrices de l’agence, Sophie Lopez-Passe et Giovanna Maillard-Lopez (de la famille de la propriétaire du local), ont porté plainte contre Steven Monteau, fondateur du Volcan, pour diffamation, harcèlement et incitation à la haine après la « diffusion de données personnelles et de messages haineux ».

« Les plaintes ont été déposées ce matin [mardi 13 avril, ndlr]. Je vous encourage à aller consulter la page Facebook du volcan où vous verrez les nombreuses incitation à faire du “bashing” envers ABEC Immobilier et exposer des faits faux. Tous les jugements le prouvent et ils sont tous en notre faveur » répond à Rue89 Bordeaux Giovanna Lopez par écrit.

Les images publiées sur la page du Volcan comme preuves des dégâts Photo : capture écran

« Surréaliste »

Depuis son expulsion, Steven Monteau mobilise ses soutiens via sa page Facebook. Il a notamment publié des images portant des dates en guise de preuves d’insalubrité du local, avec inondation, dégâts des eaux, moisissures et plaques de placoplâtre effondrées du plafond. Son post invite par ailleurs les fans de la page à « demander des explications » à l’agence et aux propriétaires via les contacts publiés. Invitation qui a visiblement eu son effet.

« Nous trouvons surréaliste qu’il ait un tel soutien par des individus qui ne connaissent absolument rien au dossier et qu’il est dans l’illégalité la plus complète depuis plus de 2 ans et demi », abonde Giovanna Lopez.

Un droit de réponse, envoyé à la presse et diffusé sur les réseaux sociaux, précise qu’ « un état des lieux d’entrée ne fait état d’aucune dégradation, et mentionne des locaux en bon état. Il a été signé par la société Le Volcan ». Il ajoute que « Le Volcan a fait obstruction à la réalisation des travaux réparatoires ». Il s’appuie enfin sur la décision du juge qui a confirmé l’expulsion et la préfecture qui l’a autorisée.

Jeudi 15 avril, une marche de soutien au Volcan est annoncée au départ du Parc Bordelais à 14h. Le cortège devrait passer devant l’agence ABEC immobilier.


#dépôt de plainte

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Plus d'options