Enquêtes et actualités gavé locales


A peine rouvert au public, l’Opéra de Bordeaux accusé de cultiver la précarité en coulisses

Ce dimanche, une action est menée par la CGT lors de la première représentation de « Carmen » où des tracts seront distribués devant l’auditorium. Ils visent à alerter sur la situation de deux artistes employés, révélatrice aux yeux du syndicat du malaise social régnant à l’Opéra de Bordeaux, et de la précarité touchant vacataires, contractuels et intermittents.

Édition abonnés
A peine rouvert au public,  l’Opéra de Bordeaux accusé de cultiver la précarité en coulisses

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#social

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Les associations dépassées par l’augmentation de la pauvreté en Gironde
Le « halo de pauvreté » englobe plus d’un tiers des habitants de Nouvelle-Aquitaine
Partager
Plus d'options