Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bordeaux en première ligne pendant la Commune de Paris
Culture  Édition abonnés 

Bordeaux en première ligne pendant la Commune de Paris

par Simon Barthélémy.
Publié le 30 mai 2021.
Imprimé le 21 mai 2022 à 15:04
4 887 visites. 2 commentaires.

Il y a 150 ans, la Semaine sanglante mettait un terme à la Commune de Paris. Contrairement à d'autres villes de France, dont Marseille, Lyon ou Limoges, Bordeaux ne s'est pas insurgée dans le sillage de la capitale, du fait notamment d'une classe ouvrière moins puissante. Mais de l'accueil du gouvernement provisoire et de l'Assemblée nationale aux tentatives de conciliation entre communards et versaillais, elle a tenu "une place de premier plan pendant cette période mouvementée", selon l'historien Jacques Girault. La cité girondine connut une vive effervescence au soutien des communards, notamment via la section locale de l'Internationale créée par Paul Lafargue, le gendre de Karl Marx.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

« Métabadie » : Pola expose l’expression artistique de jeunes en difficulté

par Noa Charbogne. Aucun commentaire pour l'instant.

Les mégabassines torpillées par la cour administrative d’appel de Bordeaux

par Simon Barthélémy. 790 visites. 1 commentaire.

La baignade déconseillée sur le littoral girondin après la mort de trois baigneurs

par Noa Charbogne. 638 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×