Enquêtes et actualités gavé locales


Opération portes ouvertes à la maison d’arrêt de Gradignan

Depuis 2015, plusieurs établissements pénitentiaires se sont lancés dans l’expérimentation des « modules de respect », inspirés de prisons espagnoles. A Bordeaux-Gradignan, 38 détenus ont ainsi les clés de leur cellule et sont libres de leurs allées et venues dans leur unité. Cette expérimentation vise à cultiver plus de respect entre surveillants et prisonniers, et à préparer la réinsertion de ces derniers. Mais il comporte aussi davantage de contraintes.

Édition abonnés
Opération portes ouvertes à la maison d’arrêt  de Gradignan

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#maison d'arrêt Bordeaux-Gradignan

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options