Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
Covid-19 : un plan d’action contre le variant delta dans les Landes
Société 

Covid-19 : un plan d’action contre le variant delta dans les Landes

par Simon Barthélémy.
Publié le 7 juin 2021.
Imprimé le 23 septembre 2021 à 06:56
839 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un plan d’action avec dépistage massif et accélération de la vaccination a été décrété dans les Landes, où le taux d’incidence a augmenté, et le variant dit indien de la Covid-19 été détecté chez au moins 29 patients. Cela ne remet pas en question la deuxième phase du déconfinement car la situation est « sous contrôle », assure ce lundi la préfecture du département.

« La situation n’est pas particulièrement inquiétante mais mérite notre vigilance car le taux d’incidence a augmenté sensiblement depuis quelques semaines » dans les Landes, a indiqué ce lundi 7 juin la préfète du département, Cécile Bigot-Dekeyzer.

Si ce taux d’incidence « reste modéré et oscille ces dernières semaines entre 80 et 100 cas pour 100000 habitants, il est « supérieur à la moyenne régionale et supérieur à la moyenne nationale où la tendance est à la baisse ».

Par ailleurs, la détection de cas positif au variant dit indien « nous incite à être attentifs », poursuit la préfète. Ce variant, rebaptisé delta, serait en effet 40% plus contagieux. Selon Didier Couteaud, directeur départemental de l’ARS, la situation dans les Landes n’est toutefois « pas inquiétante, pour plusieurs raisons ».

Ainsi, les personnes positives au variant delta sont pour la plupart « relativement jeunes et sans comorbidité ». Seules trois d’entre elles ont du être hospitalisées « pour des problèmes liés à des excès de doliprane », sans gravité. Et une seule avait été vaccinée, mais elle avait fait son rappel deux jours avant la mise à jour de sa contamination, alors qu’un délai de 15 jours après la deuxième dose est jugé nécessaire pour que le vaccin soit totalement efficace.

Tester, alerter, protéger

Un « séquençage massif des analyses suspectes », soit 100 à 200 cas supplémentaires, va être réalisé par les laboratoires des 3 CHU de Nouvelle-Aquitaine de Limoges, Poitiers et Bordeaux, complété par un séquençage du Centre National de Référence du CHU de Lyon.

La préfecture et l’ARS annoncent « un renforcement de la stratégie TAP (Tester, Alerter, Protéger) pour passer du contrôle de l’épidémie à la traque du virus pour contenir toute reprise épidémique ».

Des actions de dépistage et de vaccination vont être conduites dans les 5 entreprises où travaillent des patients (l’une d’elles compte 11 salariés positifs au variant Delta), ainsi que dans un CADA (centre d’accueil pour demandeurs d’asile) où était hébergé au moins l’un d’eux.

Tous les habitants d’un territoire recouvrant l’essentiel du département sont par ailleurs invités à se faire dépister par test PCR dans les 13 laboratoires des communes suivantes : Dax, Saint-Pierre du Mont, Mont-de-Marsan, Saint-Paul les Dax, Tartas, Aire-sur-l’Adour, Biscarosse. 5 300 tests salivaires sont prévus dans 7 écoles maternelles, 14 écoles élémentaires, 6 collèges, et des auto-tests réalisés dans 6 lycées.

La deuxième étape du déconfinement toujours d’actualité

Alors que 46% de la population des Landes est vaccinée, le processus va être accéléré sur les territoires ciblés ou à forte circulation du virus, annonce la préfecture. Elle prévoit des opérations de vaccination à Saint Paul les Dax les 7, 8 et 9 juin pour 600 vaccinations, 3 opérations spécifiques dans 3 territoires (en cours de calage).

Pour Cécile Bigot-Dekeyzer, « la situation est sous contrôle » et ne remet pas en question la nouvelle étape de déconfinement, prévue ce mercredi 9 juin. Mais la préfecture recommande fortement « à tous les professionnels recevant du public d’être plus que jamais vigilants sur la bonne mise en œuvre des protocoles sanitaires, avec demande explicite de les faire respecter : affichage des consignes, port du masque, gel hydro-alcoolique systématique à l’entrée des commerces, sens de circulation, jauges et respect des distanciations physiques (1 client pour 8m² ou 4m² en extérieur, gestion des files d’attente….) ».

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Covid-19 : la décrue de l’épidémie s’accélère en Gironde

par Victoria Berthet. 1 108 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La statue de l’esclave Modeste Testas ciblée par un acte de vandalisme raciste ?

par Simon Barthélémy. 1 253 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Autoroute Bordeaux-Arcachon : vers un débat public sur la mise à 2X3 voies

par Victoria Berthet. 1 102 visites. 3 commentaires.
×