Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Covid-19 : l’évolution de l’épidémie en Nouvelle-Aquitaine interpelle
Brèves 

Covid-19 : l’évolution de l’épidémie en Nouvelle-Aquitaine interpelle

par Simon Barthélémy.
Publié le 3 juin 2021.
Imprimé le 03 octobre 2022 à 11:23
3 972 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a évoqué ce mercredi des « signaux d’alerte » quant à des « hausses sensibles de la circulation du virus » dans le Sud Ouest, notamment en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine. L’Agence régionale de santé confirme hausse du taux d’incidence dans trois départements, contribuant à ralentir le reflux de l’épidémie.

« On a constaté entre il y a 15 jours et la semaine dernière une baisse du taux d’incidence de 7%, soit beaucoup moins que les 20% à 30% de la semaine précédente, ce qui veut dire qu’il se passe quelque chose qui inquiète », a indiqué ce mercredi soir son directeur Benoît Elleboode.

Ainsi, le taux d’incidence régional s’est stabilisé à 71,8 cas pour 100000 habitants, et reste en deçà du taux national (91). Mais il a augmenté de 36% dans les Pyrénées-Atlantique, atteignant un taux 110 lié à plusieurs clusters, notamment dans des écoles. Il progresse aussi en Charente-Maritime (à 44,7) et dans le Lot-et-Garonne (69,3). Le taux d’incidence recule en revanche partout ailleurs, passant de 84 à 75 en Gironde, notamment.

Effet levée des contraintes

« Notre région a été mise en évidence du fait de cette inflexion de la courbe liée à deux choses, relativise donc le directeur général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine : la levée d’un certain nombre de mesures de contraintes et de confinement et le fait que comme notre région a été moins touchée, nous avons une population jeune, pas éligible à la vaccination, qui a été moins immunisée. »

Le virus « circule beaucoup plus facilement » mais « aucun signe ne montre qu’on respecterait moins les gestes barrières », poursuit-il. Selon l’ARS, la forte progression dans les Pyrénées-Atlantique est

Benoît Elleboode a par ailleurs indiqué que les variants dits indiens détectés dans la région, dont très récemment dans les Landes, étaient sous contrôle. Il estime n’avoir pas non plus « d’indicateur d’inquiétude » quant à l’évolution du cluster de Bacalan, où la campagne spécifique de vaccination se poursuit. Dans la région, le taux de vaccination est désormais de 42,5% de la population, contre 39% pour le total national.

Enfin, l’ARS considère que « tous les indicateurs hospitaliers dans la région sont au vert ». Au 26 mai, 945 personnes étaient hospitalisées pour Covid-19, dont 165 en soins critiques.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

« Bordeaux fête le vin » tous les ans, et la fête du fleuve en stand by ?

par La Rédaction. 423 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’opposition Renouveau Bordeaux demande à la Ville de « reprendre la main sur la propreté »

par Victoria Berthet. 596 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 568 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×