Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
674 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

L’Hurmicomètre : l’appli de l’opposition LREM qui note le maire de Bordeaux

Le groupe Renouveau Bordeaux a présenté un site internet qui recense « de manière factuelle » les promesses engagées ou réalisées, celles au point mort, et les renoncements de Pierre Hurmic. Ouvert (bientôt) aux citoyens pour « qu’ils puissent contribuer à son évolution », il vise à suivre le bilan du maire de Bordeaux « en temps réel ». 

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

L’Hurmicomètre : l’appli de l’opposition LREM qui note le maire de Bordeaux

C’est le cadeau du groupe Renouveau Bordeaux à Pierre Hurmic pour son premier anniversaire aux manettes du Palais Rohan. Le groupe d’opposition municipale a présenté ce vendredi 2 juillet son Hurmicomètre, un outil en ligne « d’évaluation et de mesure des engagements » du maire écologiste.

« Parce que la confiance dans les élus passe avant tout par la tenue des engagements pris devant les électeurs, l’Hurmicomètre permettra à chacun de suivre leur réalisation et d’en évaluer l’efficacité », expliquent de concert les élus marcheurs Catherine Fabre, Anne Fahmy, Aziz Skalli et Thomas Cazenave, ancien candidat à la mairie.

« Pour sortir de la simple com », « pour objectiver », et « mettre de la transparence », cet outil d’évaluation « devrait laisser les Bordelaises et les Bordelais seuls juges de la mise en place des engagements de campagne pris par Pierre Hurmic et de son projet de mandature ». Trois critères sont définis par des pictogrammes de circonstance : promesses engagées ou réalisées = arbre vert, promesses au point mort = arbre sans feuilles, promesses abandonnées = arbre coupé. 

Photo : Capture écran du site

Un maire étoilé

Avec une interface annoncée évolutive, notamment la possibilité d’envoyer des constats et des appréciations à l’échelle de la ville ou d’un quartier, « les Bordelaises et les Bordelais pourront se l’approprier et faire des propositions ». Cependant, les élus resteront les modérateurs de ces participations. En attendant, la possibilité de noter le maire sur 5 étoiles est disponible (4 étoiles pour 76 avis à l’heure où nous écrivons ces lignes !).

« Une année, ce n’est pas rien, souligne Thomas Cazenave. Il y a un écart au niveau des ambitions annoncées. Le maire de Bordeaux avait insisté sur plusieurs urgences, écologique et climatique, sociale et démocratique. Nous ne voyons toujours pas de véritables réponses. »

Seule la végétalisation de la ville semble plaire aux élus de Renouveau Bordeaux qui pointent l’ « urgence à agir vite sur de nombreux sujets : la qualité de l’air, la question des mobilités sur nos territoires, le prix du logement et la mise en place de vraies pistes cyclables sécurisées », classés parmi les promesses au point mort. La Rue Bordelaise ou encore le moratoire sur la 5G figurent par ailleurs dans la liste des renoncements.  

« Quand les mesures les plus fortes ne sont pas engagées dès la première année, il est très difficile de tenir les engagements à leur terme » soulignent les élus de Renouveau Bordeaux. Théorie à rebrousse-poil de la philosophie du maire de Bordeaux pour qui « l’écologie est l’école de la patience ».


#Première bougie

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Bâtiment frugal bordelais : un label qui tire des plans sur la comète ?
« Démocratie permanente » : à quoi ça sert de demander l’avis des Bordelais ?
Partager
Plus d'options