Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Hurmic sort du bois pour soutenir Jadot à la primaire des écologistes
Brèves 

Hurmic sort du bois pour soutenir Jadot à la primaire des écologistes

par La Rédaction.
Publié le 25 septembre 2021.
Imprimé le 06 décembre 2021 à 21:53
550 visites. 1 commentaire.

Le maire de Bordeaux est premier signataire d’un appel d’élus locaux et parlementaires écologistes en faveur de « l’écologie de gouvernement » portée par Yannick Jadot, alors que le second tour de la primaire écolo oppose le député européen à Sandrine Rousseau.

« Persuadés que l’écologie plus tard signifie l’écologie trop tard, nous voulons que ces impératifs [le climat et la justice sociale] soient, enfin, partagés au sommet de l’Etat, écrivent les auteurs de ce texte. lI est de notre devoir de choisir un candidat prenant résolument parti pour rassembler et incarner cette écologie pragmatique de gouvernement ».

Signe que les « réalos » écolos redoutent ce second tour incertain, Pierre Hurmic choisit donc de sortir du silence auquel il s’astreignait pour ne pas alimenter la zizanie dans sa majorité.

« L’heure n’est plus au témoignage d’une radicalité éloignée de l’exercice du pouvoir »

La plupart de ses adjoints écologistes à la mairie de Bordeaux, dont Claudine Bichet, lui emboîtent le pas, ainsi que plusieurs élus de la région, comme le maire de Bègles Clément Rossignol Puech, la sénatrice de Gironde Monique de Marco ou le député européen Benoît Biteau, et des dizaines d’élus locaux et parlementaires de la France entière (David Belliard, Damien Carême, Patrick Chaimovtich…).

« L’heure n’est plus au témoignage d’une radicalité éloignée de l’exercice du pouvoir et de ses contraintes mais au choix résolu d’assumer les responsabilités qui nous incombent », soulignent-ils en visant Sandrine Rousseau, qui a veut incarner la gauche d’EELV.

La rivale de Jadot dispose quant à elle de moins de relais locaux, hormis celui d’Harmonie Lecerf, adjointe au maire de Bordeaux chargée de l’accès aux droits et des solidarités. Mais elle pourrait bénéficier des reports de voix des inscrits à la primaire qui avaient au premier tour choisi Eric Piolle ou Delphine Batho, jugés moins « droitier » que l’ancien candidat à la présidentielle. Il s’était en 2017 finalement désisté pour Benoît Hamon.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Trois immeubles, dont un risquant de s’effondrer, évacués à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 321 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un sapin en verre, des illuminations LED et des animations gratos pour Noël à Bordeaux

par Victoria Berthet. 3 257 visites. 5 commentaires.

Covid-19 : l’épidémie s’emballe en Gironde, le port du masque de nouveau obligatoire à Bordeaux

par Victoria Berthet. 1 953 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×