Enquêtes et actualités gavé locales

Bègles récolte plus de 5 000 euros au profit du collectif Bienvenue

Un chèque de 5424 euros a été remis par la Ville au collectif Bienvenue, engagé pour l’accueil des réfugiés, qui va reverser l’intégralité de la somme à SOS Méditerranée. L’argent récolté provient de la vente de livres de la bibliothèque municipale.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Bègles récolte plus de 5 000 euros au profit du collectif Bienvenue

Déjà adhérente à la plateforme des collectivités de SOS Méditerranée créée en janvier 2021, avec Bordeaux et Floirac, la ville de Bègles poursuit son engagement en faveur des réfugiés et des missions de sauvetage de migrants en mer Méditerranée.

La collectivité apporte un soutien financier avec 5424 euros récoltés dans le désherbage de sa bibliothèque municipal. Il s’agit de la vente des ouvrages qui ne sont plus prêtés au public et dont la bibliothèque veut se séparer. Ce samedi 2 octobre, le chèque a été remis par le maire de Bègles, Clément Rossignol-Puech, au collectif Bienvenue qui reversera l’intégralité de la somme à SOS Méditerranée.

Remise du chèque par la Ville de Bègles au collectif Bienvenue, samedi 2 octobre 2021 Photo : DR

Aides aux missions en mer

Éric Chevance, membre fondateur du collectif Bienvenue, explique :

« Les livres, DVD, ou autres ouvrages, ont été vendus à 1 euro pièce lors d’une vente début septembre. L’action devait avoir lieu en 2020, mais a été reportée à cause de la crise sanitaire. Il s’agissait des documents qui n’étaient plus utilisés ou prêtés, et dont la bibliothèque souhaitait se débarrasser pour renouveler les collections. Bienvenue va reverser, par virement, toute la somme à SOS Méditerranée. »

Attila Piroth, président de l’association du théâtre du Levain à Bègles, a pris la parole lors de la remise du chèque à la bibliothèque. Son discours a été retranscrit sur Facebook :

« Dès le début, l’argent récolté par Bienvenue fut destiné au bateau de recherche et sauvetage Aquarius, qui naviguait sur la Méditerranée pour sauver les naufragées car les garde-côtes refusaient – et continuent de refuser – de le faire. L’Aquarius coûtait 11 000 euros par jour. Aujourd’hui, le coût d’une journée de navigation du nouveau navire, l’Ocean Viking, plus grand que l’Aquarius, s’élève à 14 000 euros. »

Engagé de longue date contre les politiques européennes migratoires, le théâtre du Levain a notamment organisé l’exposition photo « Lesbos, la honte de l’Europe », également soutenue par la mairie de Bègles.


#Bègles

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options