Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Rythmes scolaires : quels sont les derniers bastions de la semaine de 4,5 jours à Bordeaux Métropole ?
Édition abonnés  Société 

Rythmes scolaires : quels sont les derniers bastions de la semaine de 4,5 jours à Bordeaux Métropole ?

par Simon Barthélémy.
Publié le 18 novembre 2021.
Imprimé le 21 mai 2022 à 15:32
520 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Bègles, les parents votent sur les rythmes scolaires jusqu'à ce vendredi 19 novembre, avec le choix de passer à 4 jours par semaine ou de rester à 4,5 jours avec le mercredi matin travaillé. La mairie souhaite conserver cette organisation, encore en vigueur depuis la loi de 2013 dans une poignée de communes de la métropole bordelaise. Cette année, les habitants de Mérignac se sont prononcés pour rester à 4,5 jours, tandis que ceux d'Eysines ont fait le choix inverse. Les questions des temps d'activité périscolaires et de la garde des enfants le mercredi pèsent dans la balance.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

« Métabadie » : Pola expose l’expression artistique de jeunes en difficulté

par Noa Charbogne. Aucun commentaire pour l'instant.

Les mégabassines torpillées par la cour administrative d’appel de Bordeaux

par Simon Barthélémy. 790 visites. 1 commentaire.

La baignade déconseillée sur le littoral girondin après la mort de trois baigneurs

par Noa Charbogne. 639 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×