Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
L’hallucinante affaire Jean Grenier, dernier loup-garou  français jugé à Bordeaux
Kiosque abonné  Série  Société 

L’hallucinante affaire Jean Grenier, dernier loup-garou français jugé à Bordeaux

par Audrey Gleonec.
Publié le 28 décembre 2021.
Imprimé le 29 janvier 2022 à 08:24
949 visites. 4 commentaires.

Une paysanne mordue, des enfants dévorés, un jeune garçon qui bat la campagne en hurlant à la mort. Sur fond de chasse aux sorcières, dans le Bordelais du XVIIe siècle, une affaire de loup-garou fait grand bruit. Un enfant de 13 ans est arrêté et condamné à mort. Les magistrats oscillent entre crédulité et explications savantes, liées notamment à l'utilisation d'onguents psychotropes. Certaines plantes bien connues à l'époque donnaient en effet la sensation de se transformer en bête ou de voler dans les airs. Deuxième volet de notre série "Monstres, sorcières et compagnie".

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Audrey Gleonec
Audrey Gleonec
Géographe et archéologue du monde contemporain passionnée de photographie documentaire

En BREF

Arrêtés à Lyon pour avoir piraté le compte d’une infirmière girondine et édité de faux passes sanitaires

par Victoria Berthet. 2 commentaires.

A Bordeaux, le portrait officiel d’Emmanuel Macron plongé dans du (faux) pétrole par des militants écologistes

par Elias Insa. 344 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des associations demandent l’activation du plan grand froid, pas justifié répond la Préfecture

par La Rédaction. 397 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×