Enquêtes et actualités gavé locales


« Capitale » française du CBD, Bordeaux espère garder sa fleur

Le flou qui plane autour du CBD n’est plus uniquement juridique, il se propage désormais au sein des boutiques dédiées. A Bordeaux – où 25 de ces magasins ont ouverts, soit le ratio par habitant le plus élevé de France -, leurs responsables s’inquiètent de la publication d’un arrêté interdisant la vente des fleurs de cannabidiol. Alors que le conseil constitutionnel examine aujourd’hui ce texte, l’interdiction pourrait sévèrement affecter distributeurs et consommateurs de ces produits dérivés du chanvre.

Édition abonnés
« Capitale » française du CBD, Bordeaux espère garder sa fleur

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#consommation

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


« La France est un des pays européens qui soutient le moins la bio »
Supercoop, le seul supermarché de Bordeaux où le chaland tient la caisse
Happy hour pour la filière du CBD en Gironde

Photo : DR

Partager
Plus d'options