Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Railcoop reporte encore le lancement de la ligne ferroviaire Bordeaux-Lyon
Economie 

Railcoop reporte encore le lancement de la ligne ferroviaire Bordeaux-Lyon

par Victoria Berthet.
Publié le 31 mars 2022.
Imprimé le 10 août 2022 à 08:15
1 653 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Prévue pour décembre 2022, après avoir déjà été reportée de six mois, l’ouverture de la ligne ferroviaire Bordeaux-Lyon est à nouveau repoussée. La coopérative Railcoop évoque des difficultés de financement et de disponibilité de rames.

Faux départ pour la réouverture de la ligne ferroviaire Bordeaux-Lyon, initiée par la coopérative Railcoop. Dans un communiqué publié le 30 mars, cette dernière a annoncé le report du lancement de sa première ligne voyageurs entre Bordeaux et Lyon. Les raisons de ce retard : la finalisation du tour de table pour boucler le plan de financement et l’indisponibilité du matériel roulant ferroviaire.

« Portée par une très forte dynamique citoyenne, Railcoop constate toutefois aujourd’hui que les acteurs bancaires et financiers peinent à s’engager, y compris les acteurs qui revendiquent de soutenir l’émergence de nouveaux modèles économiques et le développement des territoires ruraux, face à un marché prometteur, mais naissant », indique ce communiqué.

Retard dans le plan de financement

Alexandra Debaisieux, directrice générale déléguée de Railcoop, ne cache pas sa « déception » face à la « frilosité » de certains acteurs bancaires et financiers :

« Les banques nous avaient dit qu’elles étaient prêtes à s’engager si nous arrivions à lever la moitié du montant global en fonds propre. À ce jour, nous avons levé 7 millions d’euros en fonds propres et nous sommes encore en discussion avec des partenaires. Mais les banques restent frileuses, notamment pour des questions d’appréciations du risque sur un marché qui s’ouvre. »

Trajet de la première ligne voyageurs Railcoop Bordeaux/Lyon (Railcoop)

Le plan de financement estimé à 30 millions d’euros pourrait, lui, être actualisé en raison du décalage de l’ouverture de la ligne :

« Le retard va nécessiter un peu plus d’argent, car en attendant il nous faut continuer à verser les salaires. Mais à ce jour, nous n’avons pas de chiffre précis à avancer, pas plus que de nouvelle date de lancement. »

Première ligne de fret lancée

Du côté de la Région Nouvelle-Aquitaine, qui exploite le réseau régional et a « toujours vu d’un bon œil ce projet de l’ESS » le projet Railcoop, on accueille la nouvelle du report avec « surprise ». Renaud Lagrave est vice-président de la Région en charge des Transports :

« Nous avions calé avec Railcoop les horaires pour décembre prochain, nous n’étions pas informés des difficultés rencontrées dans le financement. Nous ne sommes pas autoriser à rentrer au capital d’une société coopérative, et nous avons une convention avec la SNCF. Aussi, on ne peut pas rentrer dans une société qui potentiellement pourrait demain répondre à notre appel d’offres, c’est incompatible juridiquement. »

La coopérative, qui emploie aujourd’hui 33 personnes et compte 12 000 sociétaires, avait déjà reporté une première le lancement de sa ligne, initialement prévu pour le 26 juin 2022. Railcoop n’avait pas obtenu les sillons de la part de SNCF Réseau, gestionnaire d’infrastructure. En attendant la première ligne voyageurs, Railcoop a déjà inauguré, en novembre 2021, son service de fret entre Figeac et Toulouse.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction

L'AUTEUR
Victoria Berthet
Journaliste, diplômée de l'IJBA. Du terrain, des faits et de la nuance.

En BREF

La DNCG met la pression sur les Girondins pour la masse salariale et le budget transfert

par La Rédaction. 299 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Incendie : la Gironde repasse en vigilance rouge

par La Rédaction. 267 visites. 1 commentaire.

Cas de Covid-19 au Centre de rétention administrative de Bordeaux, La Cimade se retire

par La Rédaction. 481 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×