Enquêtes et actualités gavé locales

La baignade déconseillée sur le littoral girondin après la mort de trois baigneurs

Entre canicule et fortes marées, le littoral girondin est particulièrement meurtrier : trois décès par noyade sont déjà à déplorer, et un baigneur au Porge est porté disparu depuis hier. La préfecture de Gironde alerte sur les conditions dangereuses de baignades.   

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

La baignade déconseillée sur le littoral girondin après la mort de trois baigneurs

Si les pics de chaleur précoces que l’on connait actuellement poussent les Girondins à investir les plages du littoral, l’océan n’en demeure pas moins dangereux. En l’espace d’une journée, le mardi 17 mai, ce sont trois décès qui ont été signalés : à Lège-Cap-Ferret et au Grand-Crohot ainsi qu’à Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime). Le même jour, un baigneur a été porté disparu au Porge, emporté par les courants d’une baïne.

Ces drames sont dus à l’absence de surveillance sur de nombreuses zones de baignades surveillées à cette période de l’année, ainsi qu’à « la concordance de divers phénomènes : houle et vagues de bord, forts courants et formation de baïnes » a rappelé la préfecture de la Gironde dans un communiqué ce mercredi 18 mai.

Baignade dangereuse et déconseillée

Depuis le 16 avril, les postes de surveillance des plages ouvrent progressivement mais à ce jour très peu de plages sont actuellement surveillées : les plages de Carcans et de Lacanau sont surveillées uniquement les week-end.

Ce mercredi, l’alerte de niveau 4 (baignade dangereuse et déconseillée) a été déclarée par le SIVU 33, le syndicat à vocation unique de la surveillance des plages. Pour empêcher de nouveaux drames, la préfecture a décidé de positionner à Lacanau ce mercredi une équipe de plongeurs-sapeurs-pompiers et un hélicoptère de la sécurité civile Dragon 33, en plus d’une présence les week-ends, pour le pont de l’Ascension et le week-end de la Pentecôte.

La préfecture conseille d’éviter la baignade et d’adopter « un comportement responsable basé sur la prudence, la vigilance, le respect strict des consignes de sécurité ». Elle sensibilise sur la surveillance des enfants sur les plages et invite à contacter le 112 en cas d’urgence.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction


#baignade

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options