Enquêtes et actualités gavé locales


Une majorité d’habitants de Bordeaux Métropole pour la ZFE, selon un sondage

67% des habitants de Bordeaux Métropole et 56% des Girondins vivant hors métropole sont en faveur de la mise en place d’une zone à faibles émissions (ZFE), visant à bannir d’ici 2025 les véhicules plus polluants à l’intérieur de la rocade, selon une étude réalisée par l’IFOP pour la métropole.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Une majorité d’habitants de Bordeaux Métropole pour la ZFE, selon un sondage

Bordeaux Métropole peut se satisfaire des premières indication livrées par une enquête de l’IFOP, dont les résultats ont été communiqués ce lundi. Réalisé auprès d’échantillons représentatifs de 1022 personnes vivant dans la métropole et de 1001 habitants du département hors métropole, ce sondage révèle certes que seulement le quart des sondés savaient ce qu’était une ZFE (zone à faibles émissions) ZFE, et que 34% ne connaissaient pas la vignette Crit’Air, qui déterminera les motorisations autorisées à circuler dans la zone.

Mais après explication du principe, une assez nette majorité – 67% des habitants de Bordeaux Métropole et 56% des Girondins vivant hors métropole – s’y déclarent favorables. Aussi, Bordeaux Métropole compte « poursuivre son travail de pédagogie » avant de créer une telle zone d’ici la fin 2024.

Motif principal justifiant l’approbation des sondés : 67% des métropolitains (53% des habitants du département) se disent préoccupés par la qualité de l’air dans l’agglomération, à laquelle sont le plus exposées les personnes vivant le long de la rocade et des boulevards.

« 81% des métropolitains interrogés pensent que l’instauration d’une ZFE aura un impact positif sur la santé des habitants (79% des répondants hors métropole), à égalité les habitants métropolitains et ceux du département pensent à 59% que la ZFE aura un effet positif sur la circulation. »

Consultation jusqu’à la fin de l’année

La volonté de lutter contre la pollution atmosphérique et la hausse des prix de l’énergie « sont les facteurs déclencheurs pour changer de véhicule pour plus de 50% des sondés ».

La rocade (ici au pont d’Aquitaine) sera la limite de la ZFE Photo : SB/Rue89 Bordeaux

Selon ce sondage, 55% des métropolitains interrogés et 83% des résidents hors métropole utilisent un véhicule motorisé pour se rendre au travail, 24% utilisant les transports en commun (5% hors métropole), 9% le vélo (6% hors BM), 8% la marche à pied (2% hors BM).

La consultation sur la mise en place de la ZFE se déroule jusqu’à la fin de l’année. Elle « porte à la fois sur les caractéristiques, les modalités de déploiement, c’est-à-dire le calendrier, l’échelonnement selon les vignettes Crit’Air, les dérogations réglementaires et optionnelles, ainsi que sur les mesures d’accompagnement (aides financières, solutions de transports collectifs etc…) à destination des usagers résidents du territoire métropolitain ».

Bordeaux Métropole doit mettre en place une ZFE au plus tard le 1er janvier 2025, en application de la loi « Climat et résilience » pour lutter contre la pollution de l’air. Selon cette obligation réglementaire, les métropoles de plus de 150 000 habitants doivent déterminer un périmètre où seuls les véhicules les moins polluants ont le droit de circuler. Huit métropoles ont déjà instauré une ZFE active sur leurs territoires.

Abonnez-vous ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer sa rédaction


#Bordeaux métropole

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options