Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Quels sont les moyens de lutte contre la canicule déployés en Gironde ?
Société 

Quels sont les moyens de lutte contre la canicule déployés en Gironde ?

par Julie Malfoy.
Publié le 14 juin 2022.
Imprimé le 05 juillet 2022 à 08:46
462 visites. 1 commentaire.

Alors que Météo France vient de placer la Gironde en vigilance jaune canicule, plusieurs dispositifs sont mis en place pour contrer la chaleur – ou au moins prévenir ses conséquences. Ouverture tardive des parcs, rideaux thermiques pour les écoles ou encore maraudes spéciales canicules pour les sans abri, les initiatives sont variées, notamment à Bordeaux et Mérignac, principales communes du département.

Boire de l’eau, se rafraichir, fermer ses volets la journée… Les recommandations en cas de canicule s’accumulent bien plus tôt que d’ordinaire. La vigilance jaune a été déclarée ce mardi 14 juin par la préfecture face à une vague de chaleur exceptionnellement précoce.

« En France, on parle de canicule lorsque la moyenne des températures minimales et maximales dépasse des seuils définis pour chaque département, sur au moins trois jours consécutifs, explique-t-on au CHU de Bordeaux. En Gironde, ces seuils sont de 21° la nuit et 35° le jour. »

Et justement, elles pourraient atteindre des pics de 39 voire 41°, notamment vendredi, d’après Météo France. Alors tout le monde se prépare. La préfecture de Gironde a réuni ce lundi le « comité départemental canicule » afin de vérifier « que toutes les mesures (…) étaient mises en place dans le département par les acteurs locaux mobilisés aux côtés de l’État ».

Le plan Orsec (organisation de la réponse de la sécurité civile) « vagues de chaleur » a été activé, comme partout en France. Le CHU de Bordeaux, par exemple, « se tient prêt » et a mis en place une cellule de crise hebdomadaire dont les détails seront communiqués en début de semaine prochaine.

Parcs, brumisateurs, fontaines potables et végétalisation

À la mairie de Bordeaux, Sylvie Justome, adjointe en charge de la santé et des séniors, détaille les initiatives. Les horaires des cinq principaux parcs bordelais sont étendus à 23 h – contre 21H actuellement -, « afin de permettre aux familles de se rafraichir ». Sont concernés : le Jardin public, le Parc bordelais, le Jardin de la Bechade, le Jardin des Dames de la Foi et le Parc Rivière. Dans les parcs de Mérignac, ce sera 22 h 30.

Afin de rester au frais, la mairie bordelaise a aussi mis en place des brumisateurs dans l’espace public.

« Il y a dix adresses, en plus du miroir d’eau, pour se rafraichir dans des places très minérales. La Victoire par exemple », mais aussi Ginko ou place André Meunier.

Côté infrastructures, l’élue explique que les fontaines d’eau potables, réhabilitées dès l’été 2020, sont vérifiées. Les écoles et maternelles bénéficieront quant à elles de rideaux thermiques dans les couloirs, moins équipés que les classes. La végétalisation des cours de récréation est également déployée, « mais ça prend du temps, et c’est chacun son tour ».

Les villes à l’écoute des séniors

Particulièrement fragiles face à la canicule, les séniors bénéficient de plusieurs ressources, comme une liste des « lieux rafraichis » détaillés dans l’agenda trimestriel de la mairie, ainsi qu’une plateforme autonomie senior :

« Il s’agit d’un fichier confidentiel, où les personnes s’inscrivent, explique Sylvie Justome. C’est un dispositif de lutte contre l’isolement, particulièrement important en cas de canicule. »

2 757 personnes ont été recensées en mai à Bordeaux. Le numéro pour s’inscrire est celui de la plateforme (0 800 625 885, numéro vert gratuit). Ce dispositif est l’un des grands axes du plan Orsec, qui prévoit un « repérage individuel des personnes à risque, grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenu par les communes ».

« Elles se sont déclarées isolées ou très isolées, ou fragile, et des appels de convivialité sont effectués pour vérifier l’état de la personne, explique l’adjointe à la santé et aux séniors. Une visite peut être déclenchée en cas de problème. C’est une mission de veille, d’alerte et de convivialité. »

Toujours pour les seniors, l’opération « voisins-relais » est renouvelée avec les associations partenaires, comme Faits de Coeur’S ou les Petits frères des pauvres. Cinq pôles ressources des Ehpads de Bordeaux participent aussi à l’opération.

L’accès à l’eau pour les sans abri

Plus isolés encore que les séniors : les sans abris. A Mérignac, ils pourront se rendre au Relais des Solidarités pour pouvoir se doucher ou avoir accès à l’eau. À Bordeaux, Sylvie Justome poursuit :

« Nous essayons de renforcer le dispositif, avec la création de la halte de jour, rue Thiers, qui comporte des douches. C’est la grande problématique concernant les sans abris : le rafraichissement et l’accès à l’eau. Des initiatives comme la Nuit de la solidarité permettent d’identifier les besoins. »

La maraude du cœur par exemple, prévoit des « spéciales canicules », organisées aux heures les plus chaudes de la journée. Au menu : eau, gourdes et gâteaux secs.

L'AUTEUR
Julie Malfoy
Julie Malfoy
Des papiers, des photos et des illustrations. Passion enquête, exclusion et monde carcéral.

En BREF

Girondins : Bordeaux Métropole renonce au loyer du stade pour empêcher la rétrogradation

par Simon Barthélémy. 513 visites. 4 commentaires.

De nouveaux orages violents attendus en Gironde, la fête de la musique impactée

par Simon Barthélémy. 1 067 visites. 2 commentaires.

Marche des fiertés : l’association Le Girofard dépose plainte pour menaces de mort

par Victoria Berthet. 941 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×