Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
La « Saint-Barthélémy bordelaise », un massacre orchestré par les autorités de la cité
Culture  Édition abonnés  Entretien 

La « Saint-Barthélémy bordelaise », un massacre orchestré par les autorités de la cité

par Simon Barthélémy.
Publié le 24 août 2022.
Imprimé le 29 septembre 2022 à 13:26
976 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Il y a 450 ans, le 24 août 1572, le massacre de la Saint-Barthélémy débutait à Paris et allait faire plus de 10000 morts dans les grandes villes de France. Menées au nom de Dieu, les tueries commencent le 3 octobre à Bordeaux, où les huguenots, très minoritaires, sont depuis des années les cibles de discriminations et de prêches incendiaires des catholiques. C'est le gouverneur de la ville qui en prend l'initiative, une des "spécificités bordelaises" de cette tragédie, souligne Grégory Champeaud, docteur en Histoire Moderne et enseignant à Sciences Po Bordeaux. Après "Le parlement de Bordeaux et les paix de religion (1563-1600)", il prépare une biographie d'Henri IV à paraître en 2023 aux éditions Ellipses.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

« Bordeaux fête le vin » tous les ans, et la fête du fleuve en stand by ?

par La Rédaction. 371 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’opposition Renouveau Bordeaux demande à la Ville de « reprendre la main sur la propreté »

par Victoria Berthet. 565 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 558 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×