Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Le gros blues d’externes en médecine à Bordeaux
Édition abonnés  Education 

Le gros blues d’externes en médecine à Bordeaux

par Alice Gapail.
Publié le 21 octobre 2022.
Imprimé le 08 février 2023 à 21:00
640 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

À la faculté de Bordeaux, la réforme du deuxième cycle d’études médicales (R2C) ne passe pas auprès de nombreux étudiants. Entre partiels, contrôles continus, stages, modification du concours de 6e année et imprécisions de la part de l’administration, ils se disent débordés. Certains expliquent même avoir la sensation de "mettre en péril leurs études" et regrettent de ne pas être accompagnés comme il le faudrait. Cette réforme "ne va clairement pas améliorer la qualité de vie des étudiant.e.s en médecine", reconnaît le vice-doyen de la faculté.

Cet article est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous :

  • Accédez à l’édition abonnés de Rue89Bordeaux (dossiers, articles et enquêtes)
  • Participez aux concours hebdomadaires pour gagner des places de spectacles (théâtre, concert, cirque…)
  • Soutenez le journalisme d'enquêtes et d'investigations locales
  • Soutenez un média libre qui appartient à ses journalistes
  • Supprimez la publicité
  • Accédez en priorité à nos événements et nos rencontres dans votre ville

1€ le premier mois
puis 5€ par mois sans engagement

Je m'abonne

Je me connecte

L'AUTEUR
Alice Gapail
Alice Gapail
En formation à Marseille et en alternance à Bordeaux. Passionnée par les sujets sur l'éducation, la culture, l'écologie et la santé.

En BREF

Pesticides : 28 députés, dont Loïc Prud’homme, veulent que l’État impose une analyse complète de leur toxicité

par Charlotte Toublanc. 211 visites. 3 commentaires.

« Il faudra nous passer dessus », prévient un front d’élus anti-LGV réunis à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 759 visites. 3 commentaires.

Bègles se propose pour expérimenter la légalisation du cannabis en France

par La Rédaction. 1 190 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×