Enquêtes et actualités gavé locales

Le gros blues d’externes en médecine à Bordeaux

À la faculté de Bordeaux, la réforme du deuxième cycle d’études médicales (R2C) ne passe pas auprès de nombreux étudiants. Entre partiels, contrôles continus, stages, modification du concours de 6e année et imprécisions de la part de l’administration, ils se disent débordés. Certains expliquent même avoir la sensation de « mettre en péril leurs études » et regrettent de ne pas être accompagnés comme il le faudrait. Cette réforme « ne va clairement pas améliorer la qualité de vie des étudiant.e.s en médecine », reconnaît le vice-doyen de la faculté.

Édition abonnés
Le gros blues d’externes en médecine à Bordeaux

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#éducation

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options