Enquêtes et actualités gavé locales


L’Atmo Nouvelle-Aquitaine peine à mesurer la pollution atmosphérique causée par les incendies

Cet été, les feux de forêts ont ravagé près de 29 000 hectares en Gironde. Leur ampleur a mis à rude épreuve l’observatoire de la qualité de l’air Atmo Nouvelle-Aquitaine. Face au double incendie de La Teste-de-Buch et de Landiras, l’association agréée par le ministère de l’Environnement a fait le choix de ne pas diffuser certains indicateurs journaliers de la qualité de l’air. En interne, la réflexion est amorcée sur les outils et le procédé utilisés.

Édition abonnés
L’Atmo Nouvelle-Aquitaine peine à mesurer la pollution atmosphérique causée par les incendies

>

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Atmo

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options