Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Où trouver des produits girondins « de la fourche à la fourchette » dans la métropole de Bordeaux
Vie pratique 

Où trouver des produits girondins « de la fourche à la fourchette » dans la métropole de Bordeaux

par La Rédaction.
Publié le 10 octobre 2022.
Imprimé le 28 novembre 2022 à 16:55
980 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Sur les étals des marchés, en vente directe dans des magasins, ou produits et cuisinés par des restaurants, les produits locaux bénéficient de nombreux circuits courts sans intermédiaires. Rue89 Bordeaux propose une sélection d’initiatives, du nouveau resto des Récoltants à Bordeaux à la Ferme du Plantey à Gradignan.

Les AMAP, la Ruche qui dit oui ou d’autres initiatives de vente directe les mettaient déjà à l’honneur. La crise sanitaire a révélé à quel point ils sont essentiels. Pour faire face aux consignes sanitaires et aux contraintes des confinements, les producteurs locaux ont été appelés à la rescousse et ont été les premiers à répondre à l’appel des collectivités pour mettre en place des propositions pour les besoins d’alimentation et organiser les fameux « click and collect ».

Depuis, retour à la vie normale. La plupart des consommateurs reprennent les chemins de la grande distribution et les producteurs locaux sont moins visibles. Des marchés de plein air ont pourtant vu le jour, comme celui de la rue Lagrange à Bordeaux (tous les dimanches de 7h30 à 13h), ou se maintiennent, à l’instar du marché bio quai des Chartrons (tous les jeudis de 7h à 13h).

Parallèlement, d’autres initiatives originales se multiplient à Bordeaux et sa métropole, de la vente directe à la restauration en circuit très court. Rue89 Bordeaux en a sélectionné quelques uns. Il ne faut cependant pas oublier les nombreux producteurs qui pratiquent la vente en direct aussi bien à Léognan (La Ferme du domaine de Bagatelle de Christophe Guénon) qu’à Eysines, terre de maraîchage (Le Jardin d’Ethan, Le Jardin de Quentin, A la ferme du Ruisseau…).

Si vous avez des propositions à partager, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires de cet article.

Restaurant les Récoltants : « le juste prix » dans l’assiette

Dans ce restaurant ouvert en juillet 2022 rue Sainte-Colombe à Bordeaux, le client est accueilli par une charte. On peut y lire « un produit qui a du goût », « la saisonnalité 100% respectée », entre autres… Mais une ligne attire l’attention : « Notre potager bio directement dans votre assiette. » Certes le concept n’est pas nouveau, et souvent réservé au grand chef, même étoilé, mais ici, il est à la portée de tous avec le précepte « un juste prix pour le consommateur et le producteur ».

De la ferme à l’assiette (photos Les Récoltants – DR)

La particularité de ce restaurant, c’est qu’il se fournit principalement… chez lui ! Ses fruits et légumes frais et bio viennent de sa propre ferme, dont l’activité a démarré six mois avant l’ouverture de la table bordelaise, sur un terrain à Macau de huit hectares. On y trouve 5000 m2 de terres cultivées, un millier d’arbres fruitiers, et une centaine de poules. Plus de la moitié des ingrédients en sont issus, le reste (viande, vin, bière, fromage, miel…) provenant d’autres producteurs locaux .

Au 18 de la rue Sainte-Colombe, l’adresse propose de nombreux services. En devanture, une épicerie où il est possible d’acheter les productions de la ferme et de ses partenaires. A l’arrière, dans un cadre lumineux et sympathique, la « cantine » peut accueillir jusqu’à 50 couverts. Le menu (entrée + plat + dessert = 19€) propose deux choix, végé ou carné, différents chaque jour « en fonction de la météo, de la saison, des produits récoltés à la ferme ».

Les Récoltants – 18 rue Sainte-Colombe à Bordeaux – 05 56 38 16 47
Plus d’infos sur la page Facebook et le site internet

La Compagnie Fermière, la Coop paysanne : les agriculteurs tiennent la caisse

Des tomates de Sainte-Bazeille, du fenouil de Tonneins… à la Compagnie Fermière chaque écriteau indique la provenance du fruit, du légume, du fromage ou de la viande. De Gironde, des Landes, ou du Lot-et-Garonne, chaque produit voyage à peine une centaine de kilomètres pour se retrouver sur les stands des magasins de Gradignan ou de Mérignac.

La Compagnie Fermière compte plus d’une centaine de familles de producteurs-apporteurs (DR)

L’aventure, qui fête cette année ces 10 ans, commence en 2012 à Gradignan lorsque 7 producteurs du Lot-et-Garonne et des Landes s’associent et se réunissent autour d’un projet commun : créer un magasin de producteurs de la région avec un large choix de produits de qualité et de saison.

Des centaines d’agriculteurs dans la boucle du circuit court

L’initiative paraît osée alors que les exploitations agricoles disparaissent l’une après l’autre, mais les frères Frecchiami sont convaincus : il faut vendre sans intermédiaire et à un prix équitable tant pour l’agriculteur que pour le consommateur. En 2016, c’est au tour de Mérignac d’accueillir un nouveau magasin.

Aujourd’hui, La Compagnie Fermière compte plus d’une centaine de familles de producteurs-apporteurs
(et 500 emplois ont été maintenu ou créé) et emploie une quarantaine de personnes sur les lieux de vente. Ses agriculteurs répondent à un cahier des charges strict que les producteurs-fondateurs ont mis en place : uniquement de produits de saison, local ou 100% français, reconnus pour leurs qualités gustatives et cultivés de façon « raisonnée » ou en bio.

Magasin de Gradignan : 6 Allée de Mégévie du mardi au samedi, de 9h à 19h – page Faebook
Magasin de Mérignac : 12 Avenue Jean-Perrin du lundi au samedi 09h à 19h – page Facebook

Site internet

La Coop paysanne cultive son réseau

Un autre réseau s’est constitué sur le même modèle de circuit court géré par les agriculteurs eux-mêmes : la Coop paysanne, qui fédère plus de 130 producteurs de Nouvelle-Aquitaine, principalement de Gironde, exploite en direct deux magasins, à Cenon (ouvert en 2016) et à Camblanes-et-Meynac (fin 2019).

Labellisée entreprise solidaire d’utilité sociale, cette coopérative vante aussi sa démarche environnementale (zéro déchet, promotion du vrac…). Les fruits et légumes sont bio ou en agriculture « raisonnée », mais « impérativement frais et de saison, excluant les méthodes industrielles (serres chauffées, culture hors-sol…) ».

Mais le modèle est fragile : l’été dernier, la Coop paysanne a fermé un de ses trois magasins, ouverts à Saint-Jean-d’Illac, pour cause de clientèle insuffisante. Elle évoquait « un climat économique d’une grande violence qui impacte les ventes et met en danger l’écosystème des magasins de producteurs dont Coop Paysanne au complet ».

La Coop paysanne : Magasins de Cenon (57 avenue Jean Jaurès) et de Camblanes et Meynac ouverts du mardi au samedi de 9h à 19h30, le dimanche de 9h à 12h30. Site internet

Lapin Bleu, Plantey : les courses en direct à la ferme

Depuis avril 2022, la ferme maraîchère du Plantey commercialise à Gradignan ses premiers plants de tomates et de concombres cultivés en pépinière. Depuis cet été, ce sont ses produits bio et de saison qui sont vendus deux fois par semaine sur place. Des pommes de terre, des patates douces, des tomates, des concombres, des courgettes, des aubergines, des fèves, des doubeurres (butternut), des citrouilles, mais aussi des aromates comme le basilic ou le persil… sont en vente fraîchement cueillis ou ramassés.

De la terre à la balance (photos la Ferme Maraîchère bio du Plantey – DR)

Cette exploitation, installée sur un terrain municipal chemin du Plantey grâce à un bail rural, sur près de 2,5 hectares jusque-là en jachère, est gérée par un jeune maraîcher, Benjamain Caïe, commercial en reconversion formé au lycée agricole de Blanquefort. Grâce à la Ville et Bordeaux Métropole, cette parcelle a pu être alimentée en eau et électricité, et accueille une serre et un bâtiment de 150 m².

Dans le cadre d’un projet d’agrandissement à terme, cette ferme pourra bénéficier d’une surface plus importante, grâce à l’installation future de plusieurs activités agricoles autour de la ferme. L’objectif pour la Ville est d’implanter la Première Zone Agricole Protégée de la Métropole sur 30 hectares dans ce secteur sud de la commune.

Vente directe les mercredis et vendredis de 17h30 à 19h
Plus d’informations sur la page Facebook

Endives au Lapin

La Ferme du Lapin Bleu se terre quant à elle dans la Cité Claveau, dans le quartier Bacalan. Cette association « propose à chacun et à des groupes de découvrir des productions agricoles à portée de Tram et d’y participer selon ses envies, ses capacités et ses disponibilités : endives dans un blockhaus, vers décomposeurs, petits fruits rouges et légumes, plants ornementaux et comestibles… »

Un an après sa fondation, la Ferme du Lapin Bleu fait partie des associations d’agriculture urbaine soutenues par la mairie de Bordeaux dans le cadre d’un appel à manifestation d’intérêt sur le sujet. Elle propose de la vente directe d’endives et des ateliers.

La page Facebook de la Ferme du Lapin Bleu

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 553 visites. 1 commentaire.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.

Le député RN Grégoire de Fournas rattrapé par ses travailleurs étrangers

par Walid Salem. 1 419 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×