Enquêtes et actualités gavé locales

La Commission européenne enterre le retour de la navette Bordeaux-Orly

Ce vendredi 2 décembre, la Commission européenne a validé la décision du gouvernement d’interdire les vols intérieurs courts lorsqu’un trajet en train de moins de 2h30 est possible. La navette Orly-Bordeaux est ainsi concernée.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

La Commission européenne enterre le retour de la navette Bordeaux-Orly

C’était une mesure emblématique, issue de la Convention Citoyenne pour le Climat, et inscrite dans la loi Climat et Résilience, votée en août 2021. La Commission européenne vient de valider la suppression des vols intérieurs courts en France, dans une décision publiée au Journal officiel de l’Union européenne.

Cette décision devrait navrer la CCI Bordeaux Gironde et le président de Bordeaux Métropole, qui déplorent l’arrêt définitif de la liaison Air France Bordeaux-Orly, intervenu en mars 2021. Ils réclamaient la possibilité de rétablir une ligne avec quelques vols quotidiens, notamment pour les salariés de l’aéronautique travaillant entre Mérignac et l’Île-de-France.

Réexamen dans trois ans

Dans un communiqué de presse, le ministre délégué aux Transports, Clément Beaune, salue une « avancée majeure dans la politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre » :

« Je me félicite de la décision de la Commission qui permettra de lancer de nouvelles étapes dans l’interdiction effective des lignes aériennes quand il y a une alternative de moins de 2 heures 30 en train. Je suis fier que la France se montre pionnière en la matière. »

La mesure validée par la Commission européenne doit être réexaminée au bout de trois ans et devrait s’appliquer aux vols en correspondance. L’interdiction des vols intérieurs concernent les liaisons Orly-Bordeaux, Marseille-Lyon, Paris-Orly-Nantes et Orly-Lyon.

Cette décision fait suite à une enquête ouverte par l’exécutif européen en 2021, suite à un recours engagé par l’Union des aéroports français (UAF) avec la branche européenne du Conseil international des aéroports (ACI Europe), qui demandaient l’annulation de la disposition inscrite dans la loi Climat.


#transports

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options