Enquêtes et actualités gavé locales

Go Sport, Camaïeu… après les revers économiques du bordelais Michel Ohayon, la justice s’en mêle

Le tribunal de commerce de Grenoble a placé ce jeudi 19 janvier en redressement judiciaire le Groupe Go Sport. Les syndicats de salariés accueillent favorablement cette décision, qui écarte du processus de reprise l’actionnaire de l’enseigne, Hermione people and brands (HPB), appartenant à l’homme d’affaires bordelais Michel Ohayon. Ils craignaient un sort similaire à celui de Camaïeu, mise en liquidation peu de temps après sa reprise par HPB, mettant 2600 personnes au chômage. Suspectant des transferts d’argent illégaux entre les différentes entités de la holding, le parquet de Grenoble a ouvert une enquête préliminaire pour abus de biens sociaux.

Édition abonnés
Go Sport, Camaïeu… après les revers économiques du bordelais Michel Ohayon, la justice s’en mêle

>

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#camaïeu

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


La Financière immobilière bordelaise, le vaisseau amiral de Michel Ohayon, cherche à lâcher du lest
Partager
Plus d'options