Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
735 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

La ManuCo, vitrine de l’économie sociale et solidaire à Bordeaux

Ouvert depuis fin 2022, rue Causserouge, suite à un projet de requalification urbaine porté par la mairie de Bordeaux et InCité, la ManuCo se veut un lieu hybride, accueillant notamment en résidence des structures de l’ESS, un restaurant et des logements sociaux.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

La ManuCo, vitrine de l’économie sociale et solidaire à Bordeaux

Entre la Victoire et Saint-Michel, l’immeuble situé au 15 rue Causserouge, ancienne propriété de la Ville, abrite désormais la ManuCo, un pôle entrepreneurial collaboratif dédié au développement et à la promotion de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS).

Ouvert depuis novembre 2022, le lieu compte quatre pôles : résidence de l’ESS, restauration, production et évènementiel avec la mise à disposition d’espaces. Il a été inauguré officiellement ce mardi 7 février en présence des élus et des acteurs associatifs.

2,7 millions d’euros

L’immeuble a été cédé par la Ville de Bordeaux à InCité, qui a dirigé une opération de réhabilitation de 18 mois, confiée au cabinet Gayet-Roger Architectes. Frédéric Gleyze, responsable de maîtrise d’ouvrage au sein de la société d’économie mixte, décrit l’importance d’une telle implantation dans le quartier :

« À l’échelle de Bordeaux, il y a 130 emplois pour 100 habitants. À Saint-Michel, c’est 60 emplois pour 100 habitants. Le parti pris a été mettre de l’emploi dans le cœur du quartier en créant un lieu d’accompagnement, porteur de projets. »

La réhabilitation de l’ensemble immobilier (qui comprend les numéros 11, 13, 15, 17 de la rue Causserouge) s’inscrit dans le cadre du Programme de requalification des quartiers anciens dégradés, pour un investissement global de 2,7 millions d’euros financés par InCité, la Ville, Bordeaux Métropole, l’ANRU, la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Union européenne. Outre l’aspect associatif, le bâtiment comprend quatre logements sociaux publics allant du T2 au T4.

« Faire-ensemble »

La gestion du lieu a été confiée, pour 6 ans, à la ManuCo via une Délégation de service public (DSP). L’association de la ManuCo, créée en mai 2021, regroupe trois acteurs : l’Association territoires et innovation sociale (Atis), l’atelier de travail du bois La Planche, et enfin Marie Curry, structure pour l’insertion professionnelle des femmes réfugiées dans le secteur de la cuisine.

Alicia Beillon, membre d’ATIS et présidente de la ManuCo, évoque un lieu symbole du « faire-ensemble » :

« L’ESS est un bon canal pour apporter de l’économie et être un pourvoyeur d’emplois dans les quartiers prioritaires comme celui-ci. Nous avons aussi une porte d’entrée sur le quartier avec l’ouverture du restaurant Marie Curry au rez-de-chaussée. »

Le tiers-lieu accueille d’ores et déjà, en résidence, huit structures et associations de l’ESS qui bénéficient d’un espace de travail pour deux ans. Parmi elles, Action Emploi Réfugiés qui accompagne vers l’emploi et la formation des personnes bénéficiaires de la protection internationale ; Alternative Urbaine, qui propose du tourisme alternatif au sein des Quartiers prioritaires de la ville et Article 1, association accompagnant des jeunes de milieux modestes dans leur scolarité.


#économie sociale et solidaire

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options