Enquêtes et actualités gavé locales


Myriam Eckert, conseillère municipale à Bordeaux, libérée après une garde à vue prolongée

La conseillère municipale Gilets jaunes pour le collectif Bordeaux en Luttes, Myriam Eckert, a été libérée ce samedi 23 septembre après une garde à vue de plus 27 heures.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Myriam Eckert, conseillère municipale à Bordeaux, libérée après une garde à vue prolongée

Après son interpellation vendredi 22 septembre à 14h30 et son placement en garde à vue, Myriam Eckert a été libérée ce samedi vers 17h30, selon un post sur la page facebook de la conseillère municipale d’opposition.

Joint par Rue89 Bordeaux, son avocat, maître Bruno Bouyer, a précisé que l’élue a été interpellée pour refus d’obtempérer et outrage, et confirmé la prolongation de la garde à vue ce samedi à 14h30. Cependant, il n’a pas souhaité expliquer les raisons de l’interpellation. Selon des proches de Myriam Eckert, elle aurait refusé de se soumettre à un contrôle d’identité.

Rassemblement de soutien à Myriam Eckert devant le commissariat central Photo : VB/Rue89 Bordeaux

Une cinquantaine de personnes étaient présentes ce même jour devant le commissariat central de Mériadeck avec le slogan : « Libérez Myriam ». Le rassemblement devant le commissariat s’est tenu à la suite d’une marche contre les violences policières et le racisme systémique, organisée partout en France et à Bordeaux. Dans la capitale girondine, environ 400 manifestants y ont participé.


#bordeaux en luttes

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


La gauche radicale, divisée au conseil municipal, s’arrache l’étiquette Bordeaux en luttes
Bureaux de vote : tenue correcte exigée des conseillers municipaux de Bordeaux

Photo : VB/Rue89 Bordeaux

Pourquoi la gauche radicale bordelaise a implosé et avance divisée au conseil municipal
Plus d'options