Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
730 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Les sourds attendent un signe pour une meilleure inclusion dans la métropole de Bordeaux

La communauté sourde de la métropole bordelaise s’estime peu entendue. Elle réclame des services plus adaptés dans les diverses administrations et considère Bordeaux très en retard sur l’inclusion comparé à d’autres villes françaises. Une des raisons serait notamment le manque d’interprètes en langue des signes dans la capitale girondine.

,
Édition abonnés
Les sourds attendent un signe pour une meilleure inclusion dans la métropole de Bordeaux
Sandrine Herman et Sébastien Chamard

« Mes oreilles elles sont là pour faire joli, mais pas pour entendre. » Sandrine Herman résume sa situation en une phrase. Née dans une famille entendante, elle raconte dans un documentaire une enfance où elle était sourde sans le savoir. Sourds et Malentendus, un docu-fiction qu’elle a signé avec Igor Ochronowicz en 2009

« Lorsque ma mère entrait dans la pièce, je sentais son odeur. C’est comme ça que je savais qu’elle était là », raconte-t-elle.

Elle ne comprenait pas ce que ses parents tentaient de lui dire ou exprimer et, plus tard, elle a cru que « les gens communiquaient par télépathie, discutaient de cerveau à cerveau ».

« Alors j’envoyais des messages avec ma tête, mais je n’avais pas de réponses. »

A l’école, elle était seule dans une classe d’entendants, « en intégration », sans toujours savoir qu’elle était sourde.

Le revers du dépistage

Depuis 2014, proposer un dépistage en santé auditive dans les 48 heures suivant la naissance du nourrisson est obligatoire. Et les parents disent rarement non. Malgré son parcours et des années à ne pas connaître sa surdité, Sandrine Herman critique ce dépistage parce que selon elle, en cas de surdité, les liens des parents avec l’enfant ne sont plus les mêmes.

« Mes relations avec mes parents ont commencé à changer. Je les sentais froids. Une distance s’était installée entre nous. […] Leur regard me tenait à distance et je me demandais ce que j’avais fait de mal. »

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#handicap

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options