Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Des « écureuils » à Bordeaux contre l’autoroute A69 et pour commémorer Sainte-Soline

Deux militants du Groupe national de surveillance des arbres (GNSA), opposé à la construction de la future autoroute A69 entre Castres et Toulouse, ont occupé des arbres de la place Jean-Moulin à Bordeaux. Ils sont descendus vers 19h avec le soutien des personnes venues rendre hommage aux blessés de Sainte-Soline place des Droits de l’Homme.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Des « écureuils » à Bordeaux contre l’autoroute A69 et pour commémorer Sainte-Soline
Action place Jean Moulin à Bordeaux

Ils ont grimpé aux aurores, à 5h du matin. Non loin de Pey-Berland, à Bordeaux, deux membres du Groupe national de surveillance des arbres (GNSA) ont occupé deux platanes de la place Jean-Moulin. Une action de soutien aux « écureuils » récemment descendus des arbres de la ZAD de la Crem’arbre à Saix dans le Tarn, après près de 40 jours de siège.

La fin de l’occupation fait suite à l’annonce de l’Office français de la Biodiversité (OFB) qui a confirmé l’impossibilité de défricher la zone, située sur le tracé de l’A69, jusqu’au 1er septembre 2024. L’OFB a reconnu le bois de la Crémade comme une « zone à fort enjeu environnemental non déclassée ».

Ces actions haut perchées sont une marque de fabrique de l’association, popularisées par Thomas Brail.

Le RAID et les blessés de Sainte-Soline

À Bordeaux, selon la branche girondine du GNSA, le RAID est intervenu à la mi-journée sur les lieux et a retiré la banderole tendue entre les deux platanes. Des contrôles d’identité ont également été effectués auprès de soutiens arrivés avec des vivres pour les militants perchés.

« Au-delà d’informer et de sensibiliser, on veut aussi dénoncer la répression subie par les opposants au projet« , décrit Esteban, un des activistes.

En fin de journée, les deux militants ont reçu le soutien d’une centaine de personnes qui s’étaient donné rendez-vous place des Droits de l’Homme à 18h30 pour rappeler la violence des affrontements et le traumatisme subi par les 200 blessés (40 grièvement) lors de la manifestation du 25 mars 2023, à Sainte-Soline (Deux-Sèvres).

Banderole affichée sur les arbres de la place Jean Moulin. Bordeaux, le 25 mars 2024 (SC/Rue89 Bordeaux)Photo : Rue89/Samuel Clauzier

À leur arrivée place Jean Moulin après 19h, une nouvelle banderole était accrochée dans les arbres : « Il y a un an vous mutiliez, depuis un mois vous affamez : stop projets écocides. »

Sous les yeux des policiers postés un peu plus loin, les deux militants ont quitté leurs platanes au milieu des manifestants. Le cortège s’est ensuite mis en route vers l’Athénée Libertaire, où était programmée à 20h une projection du documentaire Sainte-Soline : autopsie d’un carnage, de Reporterre et Off Investigation.


#arbres

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

À lire ensuite


Accro au pin maritime, la forêt des Landes vers le plein d’essences ?

Photo : SB/Rue89 Bordeaux

Incendies en Gironde : « Il faut 100 ans pour qu’une forêt se mette à nouveau en place »
Plus d'options