Brèves 

La Gironde sera « terre d’accueil » pour 300 migrants de Calais

actualisé le 14/10/2016 à 01h15

Jean-Luc Gleyze a annoncé ce jeudi que 36 des 300 migrants attendus en Gironde suite au prochain démantèlement de « jungle » de Calais, seront bientôt accueillis au domaine départemental d’Hostens, près du parc des Landes de Gascogne.

« Des femmes, des enfants et des familles fuient l’horreur, partent pour trouver un peu de sécurité, et migrent dans des conditions abominables, a rappelé le président du conseil départemental lors d’un point presse presse. La Gironde sera terre d’accueil, ce n’est pas un problème politique mais un sujet d’humanité. »

Sollicité par le préfet de région, le département votera la semaine prochaine une délibération en ce sens. Jean-Luc Gleyze souligne que le domaine pourrait héberger 36 personnes sur une période comprise entre le 15 octobre et le 31 mars.

« C’est la période hivernale, il y a moins de fréquentation et l’accueil des migrants n’impactera pas la tenue des deux manifestations d’importance prévues à ce moment », a-t-il précisé.

Pour les réfugiés et migrants de Calais, l’objectif est double, selon Jean-Luc Gleyze : « permettre une instruction sereine de leurs dossiers de demande d’asile » et « garantir leur sécurité et des conditions de vie dignes », ce qui n’est pas le cas dans le camps de la lande, à Calais.

« 900 migrants sont attendus en Aquitaine dont 300 en Gironde, soit 0,00O2% de la population du département, on est loin d’une invasion sur le territoire girondin ».

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

Alain Rousset démonte le revenu universel

par Simon Barthélémy. 881 visites. 1 commentaire.

Dominique Pasqualini, nouveau directeur de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux

par Walid Salem. 370 visites. 1 commentaire.

Pour sauvegarder son foncier, la Gironde s’en remet à l’Etat

par Xavier Ridon. 431 visites. Aucun commentaire pour l'instant.