Brèves 

La Gironde sera « terre d’accueil » pour 300 migrants de Calais

actualisé le 14/10/2016 à 01h15

Jean-Luc Gleyze a annoncé ce jeudi que 36 des 300 migrants attendus en Gironde suite au prochain démantèlement de « jungle » de Calais, seront bientôt accueillis au domaine départemental d’Hostens, près du parc des Landes de Gascogne.

« Des femmes, des enfants et des familles fuient l’horreur, partent pour trouver un peu de sécurité, et migrent dans des conditions abominables, a rappelé le président du conseil départemental lors d’un point presse presse. La Gironde sera terre d’accueil, ce n’est pas un problème politique mais un sujet d’humanité. »

Sollicité par le préfet de région, le département votera la semaine prochaine une délibération en ce sens. Jean-Luc Gleyze souligne que le domaine pourrait héberger 36 personnes sur une période comprise entre le 15 octobre et le 31 mars.

« C’est la période hivernale, il y a moins de fréquentation et l’accueil des migrants n’impactera pas la tenue des deux manifestations d’importance prévues à ce moment », a-t-il précisé.

Pour les réfugiés et migrants de Calais, l’objectif est double, selon Jean-Luc Gleyze : « permettre une instruction sereine de leurs dossiers de demande d’asile » et « garantir leur sécurité et des conditions de vie dignes », ce qui n’est pas le cas dans le camps de la lande, à Calais.

« 900 migrants sont attendus en Aquitaine dont 300 en Gironde, soit 0,00O2% de la population du département, on est loin d’une invasion sur le territoire girondin ».

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux
En BREF

L’exposition « Sauvages » pour libérer les animaux des spectacles

par Margaux Deuley. Aucun commentaire pour l'instant.

Le programme définitif du Festival Solidaire Causette

par La Rédaction. 356 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Gironde : mais pourquoi manque-t-il des professions de foi de candidats ?

par Xavier Ridon. 743 visites. Aucun commentaire pour l'instant.