Bordeaux, capitale du partage ? Le camping-car cartonne (2/4)
Economie 

Bordeaux, capitale du partage ? Le camping-car cartonne (2/4)

Le camping-car est le symbole de la liberté (DR)

Le camping-car est « plus économique qu’un hôtel ou qu’une location de maison » (DR)

Notre tour des initiatives de partage et de consommation collaborative continue avec la location de camping-cars entre particuliers. Petite halte chez jelouemoncampingcar.com et beecampers.com.

On n’imaginait pas les camping-cars aussi excitants. Rien qu’en Aquitaine, quatre sociétés se sont lancées sur le marché de l’échange de ces véhicules de particuliers à particuliers. Wikicampers, à Biarritz, et les bordelais de Jelouemoncampingcar font office de pionniers, rejoints récemment à Bordeaux par Airvy et par Beecampers, basé à Pau.

Il est vrai que la région compte, avec la Bretagne et Provence Alpes-Côte d’Azur, le plus grand nombre de camping-cars immatriculés, quand les utilisateurs viennent d’abord d’Île-de-France.

« Avec 1000 véhicules disponibles partout en France, nous en proposons davantage que les trois entreprises leaders de la location professionnelles, mais cela ne représente que 0,3% du parc français. Il y a donc de la place pour tout le monde », positive Benoît Panel, de Jelouemoncampingcar.com.

Pour les fans des « road trip »

La plateforme, où travaille actuellement 10 personnes, enregistre pendant la saison touristique une centaine de demandes par jour, dont le quart seulement aboutissent (parce que le véhicule n’est en fait pas disponible, ou ne convient pas aux besoins).

« La rentabilité n’est pas encore atteinte, mais on s’en rapproche », affirme Benoît Panel.

Beecampers, récemment arrivé sur ce créneau, revendique pour sa part une soixantaine de propriétaires inscrits, et une quarantaine de locations effectuées en deux mois.

« Nos locataires veulent découvrir un nouveau mode de voyage – la plupart n’ont jamais voyagé en camping cars, estime Lorène Bellanger, fondatrice de la société paloise. Ce sont des familles avec des enfants qui partagent ainsi des moments de liberté, ou des jeunes qui se lancent dans un road trip, et partent faire un festival au Portugal. C’est plus économique que l’hôtel ou qu’une location de maison, et 40% à 50% moins cher qu’une location de véhicule auprès d’un professionnel. »

Le prix moyen des locations constaté sur ces deux sites aquitains est d’environ 650 euros la semaine.

« Chez un loueur pro, on n’a que 3 ou 4 modèles quel que soit loueur, ajoute Benoît Panel. Là, le camping-car est personnalisé avec du matériel de pêche, des porte-vélos ou des jeux de société. Et alors que les loueurs pros sont concentrés sur les grandes ville, nous disposons d’un plus gros maillage de l’offre et de coûts variables ».

Pour un mariage ? Fallait y penser !

Les prix de location, ce sont les propriétaires qui les déterminent. Leur profil ? Plutôt de jeunes seniors qui peuvent partir en vacances hors saison, et cherchent à amortir leur véhicule : le prix d’achat moyen d’un camping-car est de 48000 euros, et son coût de possession (entretien, assurances…) représente entre 6000 à 8000 euros par an. De quoi pousser nombre d’entre eux à louer leur engin sur le Bon Coin :

« Il y avait 1400 petites annonces en juillet, mais de locations non sécurisée », souligne Benoît Panel.

Sa société, comme celle de Lorène Bellanger, proposent elles des assurances dans le prix de l’échange. Mais rouler en van peut déjà éviter quelques ennuis, observe Benoît Panel :

« J’ai trouvé des motifs location auquel on n’avait pas pensé, comme aller à un mariage. Plutôt que de prendre une voiture ou le train, puis deux chambres d’hôte, on loue un camping-car, et cela évite de faire 5 ou 6 km de route à la fin de la soirée quand on a un peu bu ».

Dit ainsi, le camping-car devient en effet plus sexy.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Une femme transgenre violemment agressée à Bordeaux

par La Rédaction. 825 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Bordeaux, gilets jaunes et syndiqués défilent ensemble contre le chômage et la précarité

par Antoine Cariou. 812 visites. 1 commentaire.

L’élu socialiste Matthieu Rouveyre arrête la politique

par Walid Salem. 1 077 visites. Aucun commentaire pour l'instant.