Passez des nuits insolites au fond des bois
Société  Vie pratique 

Passez des nuits insolites au fond des bois

actualisé le 26/06/2015 à 12h55

Une cabane perchée au domaine de la Romaningue (WS/Rue89 Bordeaux)

Une cabane perchée au domaine de la Romaningue (WS/Rue89 Bordeaux)

Cabane perchée dans les arbres ou posée au milieu d’un étang, couchage cosy dans une roulotte traditionnelle ou ouvert sur la nature et la nuit étoilée, les hébergements insolites en Gironde se multiplient… Rue89 Bordeaux a déniché quelques bons plans pour des vacances ou le temps d’un week end.

Les vacances vous démangent ? C’est normal. Le soleil commence à prendre ses quartiers d’été et les journées en profitent un max.

Si, en plus, la curiosité vous titille, tout comme l’envie de vivre des expériences originales, vous êtes sur la bonne page. Rue89 Bordeaux a déniché les adresses les plus improbables où passer des nuits tout près de la nature, de l’air et des étoiles, et des journées au vert.

1 – Au cœur des éléments : Les Landines

2 – Au cœur d’une pigne de pin : Cap Cabane

3 – Au cœur de la nuit étoilée : La Romaningue

4 – Au cœur des cinq continents : EcÔtelia

Au cœur des éléments : Les Landines

Cabane sur une île des Landines ouverte sur l'étang et la nature (WS/Rue89 Bordeaux)

« Lit d’île » : Cabane ouverte sur l’étang et la nature (WS/Rue89 Bordeaux)

Aux Landines, c’est Karine qui vous accueille avec sa bonne humeur contagieuse pour vous présenter ce qu’elle appelle « mon truc à moi ».

Revenue en France après avoir vécu en Afrique, où elle a connu avec son compagnon Kevin les cabanes ouvertes perchées dans les baobabs, elle avait dans un coin de sa tête l’envie de revivre l’aventure. Un coup de foudre pour une maison à Origne, les 4 ha de chênes et de pins qui l’entourent et, cerise sur le gâteau, le petit étang et son île de 20 m2, commencent à la rapprocher de son projet.

Première cliente venue « pour s’ennuyer »

Au départ, c’est un privilège de famille. Un lit est porté sur l’île pour y dormir avec les enfants. Kevin construit un abri pour le protéger de la pluie et la première Landine est née : Lit d’île. Après quelques hésitations, sa mise en location prend forme et une annonce est lancée : « On pensait juste la louer de temps un temps. »

Cabane dans les arbres des Landines ouverte sur la nature (WS/Rue89 Bordeaux)

Réminiscence : cabane ouverte dans les arbres (WS/Rue89 Bordeaux)

Le premier client est une femme venue seule de Toulouse. Elle est surmenée par son travail et veut louer la cabane une semaine « pour s’ennuyer ». Sans quitter l’île, elle a empilé des cailloux et tressé les branches des arbres. Elle a lu des livres et s’est nourrie des plats portés par Karine jusqu’au ponton du radeau. En partant, la Toulousaine se plaint : « J’ai cherché l’ennui et je ne l’ai pas trouvé ».

Deux autres cabanes sont conçues et construites par le couple : Réminiscence et O2. La dernière peut accueillir un couple et deux enfants, et est équipée de baies vitrées si le plein air vous empêche de fermer l’œil. Ceci dit, « c’est pas la peine d’être dans la nature pour être entre quatre murs ! », rappelle Karine. Son concept est clair : un lit et un toit pour dormir en pleine nature, même si la pluie s’invite parfois pour donner au paysage ses couleurs les plus vives le jour et pour bercer votre sommeil la nuit.

Chaque cabane possède un éclairage électrique, deux transats, une moustiquaire, un point d’eau, des toilettes sèches, et un « apatam » pour prendre les repas. Des boules quies sont disponibles sur la cabane de l’île pour ne pas gâcher les relations de voisinage avec les grenouilles.

  • Y aller : Après avoir quitter Villandraut et traverser le village d’Origne, prenez la route de Louchats. Tournez à gauche à la sortie du village et ensuite à droite après 2 km pour prendre un chemin vers le lieu dit Jeantic. Arrivés au fond, c’est Les Landines.
  • Trois cabanes : Réminiscence dans les arbres entièrement ouverte, O2 dans les arbres avec baies vitrées, Lit d’île entièrement ouverte avec un accès en radeau (une aventure en soi). Elles sont totalement séparées et sans aucun vis-à-vis.
  • Tarifs : 80€ la nuit pour 2 personnes avec petit déjeuner inclus (porté à la cabane). L’O2 peut accueillir des enfants avec un supplément. Les draps sont fournis et les lits sont faits.
  • Le petit plus : Karine propose une cuisine traditionnelle du terroir et… ses services de tatoueuse.
  • Infos : Site internet et page facebook

Au cœur d’une pigne de pin : Cap Cabane

Cap Cabanes à Captieux (WS/Rue89 Bordeaux)

Cap Cabanes à Captieux (WS/Rue89 Bordeaux)

Cap Cabane n’est plus à présenter. Cette initiative lancée en 2010 avait rapidement attiré les projecteurs. TF1, et puis France 2, jusqu’aux bons plans du magazine ELLE, ont mis en orbite les 13 drôles de cabanes.

Même si elles ont des allures de capsules de l’espace, les constructions de Cap Cabane sont un hommage à la nature d’ici. « Comment insérer des habitations au cœur de la forêt des Landes ? » Voilà ce que Morgane et Philippe ont demandé à leur architecte. Après une nuit de réflexion, Armelle Canchon a la réponse : une évocation de la pigne de pin.

En venant de sa Bretagne natale, Morgane croise le chemin de Philippe qui remonte du Pays Basque. Tous les deux se retrouvent autour de cette envie de proposer « des choses différentes et nouvelles à vivre ». Le projet pilote trouve sa place à Captieux sur 13 ha dont 4 ont été clôturés jusqu’à la rivière plus loin où il est possible de se baigner et taquiner la truite. Cap Cabane n’a pas manqué de susciter l’étonnement des Capsylvains qui ont vu d’un drôle œil l’arrivée « de ces beatniks ».

Miser sur l’écologie

Le lancement de Cap Cabane est parfaitement orchestré grâce à l’expérience de Morgane, ancienne chargée de mission tourisme dans le nord de la Gironde. Elle et son compagnon misent sur l’écologie. Les cabanes et les structures d’accueil sont construites selon un cahier des charges précis : énergie solaire, phytoépuration de l’eau et recyclage des eaux usées.

L'intérieur de Cap Cabane à Captieux (WS/Rue89 Bordeaux)

L’intérieur d’une Cap Cabane (WS/Rue89 Bordeaux)

Une restauration bio et locavore – avec une formule végétarienne – est également proposée : « Le but est de laisser sa voiture sur le parking, de poser ses valises et de vivre en totale osmose avec la nature et le respect de celle-ci ». Le slow tourisme sème alors ses premières graines dans le parc naturel régional des Landes de Gascogne.

L’emplacement et la conception de la cabane assurent une totale déconnexion de la vie de tous les jours. Un premier étage est dédié à la détente au frais grâce à un hamac. Le deuxième étage est le lieu de couchage avec une terrasse pour prendre les repas. Le toit transparent offre une nuit à la belle étoile, et il est possible de le couvrir pour occulter la lumière du jour.

  • Y aller : Arrivé à Captieux venant de Bordeaux, tournez à droite après la pharmacie pour prendre la route de Lucmau. Après 1,5 km, un panneau indique Cap Cabane où il faut tourner à droite et prendre un chemin dans la forêt. Laissez la voiture sur le parking.
  • 13 cabanes : Le domaine est scindé en deux zones séparées par les sanitaires communs. D’un côté les hébergements pour les familles, de l’autre pour les couples. Un restaurant et une piscine écologique.
  • Tarifs : A partir de 98€ la nuit pour 2 personnes selon la période. Draps, petits déjeuners en plus.
  • Le petit plus : Si vous faites le voyage en train et ensuite en bus, Morgane et Philippe se proposent de venir vous chercher à Captieux.
  • Infos : Site internet et page facebook

Au cœur de la nuit étoilée : La Romaningue

Les bulles de la Romaningue pour dormir à la belle étoile (WS/Rue89 Bordeaux)

Une bulle de la Romaningue pour dormir à la belle étoile (WS/Rue89 Bordeaux)

C’est un vaste domaine chargé d’histoire qu’une « commanderie des templiers a marqué de ses empreintes depuis le 16e siècle ». Sur ces terres, des vignes sont cultivées pour donner un vin rouge à l’appellation Bordeaux Supérieur, Château de La Romaningue. Le vignoble occupe le sommet de ce terrain qui s’étale sur 80 ha.

Gabriel et Fabien ont créé les hébergements de la Romaningue pour faire connaître cette propriété. « On aurait pu consacrer le domaine à l’organisation et la réception de mariages, séminaires… On a préféré une activité en harmonie avec la nature. »

Invitation à la grimpette

C’est en effet le cas jusqu’aux plus petits détails et l’aménagement des cabanes perchées à des hauteurs vertigineuses – 10m pour l’une d’elles – en témoigne. Emprunter les escaliers et les passerelles qui y mènent est une aventure en soi digne d’un accro-branches. La conception même des balustrades joue sur l’asymétrie et fait écho au caractère sauvage d’une plante poussée librement en pleine nature. L’accès aux mezzanines à l’intérieur des cabanes n’échappe pas à la règle et invite encore à la « grimpette » !

Et comme l’aventure n’a pas de limites, certaines cabanes sont dotées d’échelles qui permettent d’aller plus haut dans les arbres pour redescendre avec une tyrolienne naviguant dans les sous-bois entre les troncs et les feuillages des chênes.

Bulles transparentes

L'intérieur d'une bulle (WS/Rue89 Bordeaux)

L’intérieur d’une bulle (WS/Rue89 Bordeaux)

Mais ce qui fait la particularité de ce domaine, ce sont indéniablement ses bulles transparentes avec vue imprenable sur le ciel étoilé. Équipées d’un réservoir d’eau et d’électricité, elles offrent un séjour confort au milieu d’une nature calme et sauvage.

« Simplicité et confort ! Un bon lit, un bon repas, un bel endroit, ouvrent la voie pour commencer à se ressourcer », explique Gabriel. En effet, les hébergements sont disposés selon deux idées sur ce vaste domaine. « On a choisi les meilleurs endroits de la propriété, des cabanes dans des arbres centenaires avec vue sur les vignes, des bulles au milieu des chênes pour observer les animaux sauvages. On a aussi voulu les isoler les unes des autres pour une totale tranquillité. »

La tranquillité a tout l’air d’une religion sacrée à La Romaningue. Les petits-déjeuners et les repas sont apportés en toute discrétion, ou sur la terrasse des bulles, ou dans le panier à corde des cabanes perchées. A votre arrivée, un sac à dos est remis avec tout le nécessaire : eau, jumelles, lampes de poches et frontale, bougies, allumettes et spray anti-moustique.

  • Y aller : En partant de Bordeaux, quitter la quatre voies qui mène à Libourne à la sortie 4. Rouler 2 km et le domaine de la Romaningue est indiqué sur la gauche.
  • 10 hébergements : 5 cabanes perchées (10 à 3 m), 3 bulles et 2 roulottes. De 6 à 4 personnes.
  • Tarifs : En haute saison, de 115€ la nuit pour 2 personnes dans une roulotte à 170€ dans une bulle, en basse saison de 85€ à 140€ (remise de 15% sur la 2e nuit). Les draps sont fournis et les lits sont faits. Petit-déjeuner inclus.
  • Le petit plus : Une voiturette vous transporte avec vos affaires à l’arrivée et au départ. Des massages thaïlandais sont proposés sur place (80€ 1h30).
  • Infos : Site internet et page facebook

Au cœur des cinq continents : EcÔtelia

La roulotte-barrique à EcÔtelia (WS/Rue89 Bordeaux)

La roulotte-barrique à EcÔtelia (WS/Rue89 Bordeaux)

Faire le tour du monde au Nizan, c’est la proposition d’Olivier sur ce domaine de 8 ha fraichement baptisé EcÔtelia.

De l’Europe avec ses cabanes palombières et ses roulottes, en passant par l’Asie et ses yourtes, l’Amérique et ses cabanes de trappeurs, l’Afrique et ses tentes berbères, l’Océanie et ses tentes Safari, vous aurez l’embarras du choix entre 22 habitats qui se côtoient sur le thème des cinq continents.

Les amoureux du dépaysement vont trouver leur bonheur, les amoureux de la solitude beaucoup moins. Cet hôtel de plein air propose des logements avec beaucoup de promiscuité et de vis-à-vis. L’ensemble est agencé atour d’une piscine qui ne manquera pas d’être fortement animée en été.

Appellation hôtel

L'intérieur d'une roulotte barrique à Ecôtelia (WS/Rue89 Bordeaux)

L’intérieur d’une roulotte-barrique (WS/Rue89 Bordeaux)

Le concept germe dans l’esprit du trentenaire, diplômé d’une école de commerce, depuis sept ans. Il en a fallu six de travaux pour aménager le terrain qui jouxte la maison d’habitation.

Inauguré il y a à peine deux semaines, ce qu’Olivier appelle son bébé, est fait dans les règles de l’écotourisme : tri et recyclage, phytoépuration de l’eau et baignade naturelle. Pas de panneaux solaires cependant puisque leur installation est indésirable à proximité du château de Roquetaillade.

EcÔtelia ne porte pas l’appellation hôtel pour rien, il en assure parfaitement le service jusqu’aux serviettes de bain fournies. Salles de bain, WC, cuisine, eau, électricité et chauffage complètent le confort dans certains logements. L’un d’eux propose même un jacuzzi.

  • Y aller : Arrivé au Nizan venant de Mazères, tournez à gauche après le cimetière. Après 1 km, dans le lieu-dit Tauzin, ne pas rater le panneau dans le virage.
  • 22 logements : Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets. Des cabanes sont tout confort comme d’autres contiennent juste le couchage.
  • Tarifs : Entre 54€ et 166€ la nuit pour 2 personnes avec petits déjeuners inclus.
  • Le petit plus : Des produits locaux et bio sont proposés à la vente qu’il sera possible de préparer ou dans certaines cabanes équipées de cuisine, ou dans la cuisine commune.
  • Infos : Site internet et page facebook
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Erosion : les pistes du conseil de défense écologique fraichement accueillies en Nouvelle-Aquitaine

par Simon Barthélémy. 775 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Les Scènes conventionnées de la métropole bordelaise veulent une place dans le débat des municipales

par Walid Salem. 856 visites. 2 commentaires.

L’homme interpellé violemment par la police à Belcier a été libéré, l’IGPN saisie

par Walid Salem. 1 226 visites. Aucun commentaire pour l'instant.