Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Un banquet anti-gaspi pour 8000 personnes à Bordeaux
Vie pratique 

Un banquet anti-gaspi pour 8000 personnes à Bordeaux

par Margaux Lacroux.
Publié le 3 juin 2015.
Imprimé le 29 novembre 2021 à 03:40
8 567 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
L'affiche du banquet (DR)

L’affiche du banquet (DR)

Avis aux gourmands, rendez-vous place Pey-Berland pour « Mangeons ! Bon, bien et pas cher » ce mercredi 3 juin. Au programme de cette journée célébrant l’alimentation durable : ateliers, conférences et un buffet concocté à base de restes et d’invendus par des chefs de la région.

Le défi est de taille. Trente chefs seront à pied d’œuvre ce mercredi dès 10h pour préparer 8000 portions destinées aux papilles des Bordelais. Dans une logique durable, tout sera cuisiné à partir d’invendus.

« Le but est de communiquer sur le gaspillage alimentaire et de montrer comment recuisiner des denrées un peu moins belles, comme les restes », explique Élise Madrange, coordinatrice de l’événement pour le réseau REGAL (Réseau pour éviter le gaspillage alimentaire).

Le buffet Gaspi-Délices, offert à tous, est coorganisé par la Maison des 5 sens, où le chef Olivier Straehli anime des ateliers culinaires. Celui-ci orchestrera la réalisation du buffet en compagnie de François Adamski, Bocuse d’or et Meilleur ouvrier de France.

Sur place, une quinzaine de chefs seront présents en continu jusqu’à 22h sous une tente de 100 m². Les Bordelais pourront assister à la transformation des produits, aux cuissons sur plancha et au four, et à l’assemblage final.

Ce banquet est aussi un défi logistique. Le réseau REGAL a fait appel à ses partenaires, fournisseurs aquitains et girondins, avec lesquels il collabore depuis deux ans. Les produits proviennent des agriculteurs locaux, bio, et de la grande distribution. Pour garantir la bonne conservation des aliments, la société Sainfruit a prêté un camion frigorifique de 19 tonnes aux organisateurs.

L’art d’accommoder les restes

Pour transmettre les bons réflexes, les chefs allieront gestes simples et créativité. Olivier Straehli a déjà quelques recettes en tête :

« Étant donné qu’il va faire chaud, je pensais partir sur une soupe froide façon gaspacho. Avec les aliments secs, on peut faire des taboulés, des currys… On peut aussi retravailler les compotes de fruits en faisant des crumbles. Mais rien n’est figé, on fera à partir de ce qu’on aura. »


Programmation

10h-13h : Marché des producteurs de pays

12h-18h : Animations et présentations à l’Hôtel de Ville

12h-15h : Banquet Gaspi-Délices

14h30-17h : « Manger bon, bien et pas loin : savez-vous qu’on a tout ? »

17h-18h : « Vers la signature du Pacte de Milan »

Détails ici.

Le chef Straehli souligne que le gaspillage alimentaire est une préoccupation de plus en plus présente chez les consommateurs, qui font aussi davantage attention à leur porte-monnaie. Une famille de quatre personnes jette entre 400 et 500 kilos de denrées par an. Mais les particuliers ne sont pas les seuls à pouvoir jouer un rôle de réduction des déchets.

« Pour cet événement, nous voulions montrer que les professionnels de la grande distribution et les cuisiniers de tous types de restauration se mobilisaient. Nous sommes à la fois consommateurs et acteurs, il y a un aspect militant. Il faut prendre conscience que chacun est un maillon de la chaîne », remarque le chef.

Hormis la partie cuisine, la journée « Mangeons ! Bon, bien et pas loin » mettra les producteurs de pays à l’honneur avec un marché labellisé par la Chambre d’agriculture. A l’Hôtel de Ville, des acteurs locaux proposeront des animations autour du thème de l’alimentation. Enfin, pour approfondir la réflexion, deux conférences auront lien en fin d’après-midi.

L’écho de Milan

Cette journée de sensibilisation est une étape du tour d’Europe effectué par la Caravane de Milan. Reprenant le thème Nourrir la planète de l’exposition universelle de Milan 2015, inaugurée le 1er mai, une chaîne d’événements à été organisée dans plusieurs villes. Ville pilote en matière de gouvernance alimentaire, Bordeaux a l’intention de signer le pacte de Milan en faveur de l’alimentation durable en octobre 2015.

L'AUTEUR
Margaux Lacroux
Margaux Lacroux
Journaliste en devenir à l'ISIC de Bordeaux

En BREF

Le port du masque à l’école redevient obligatoire dans toute la Nouvelle-Aquitaine

par La Rédaction. 497 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

140 événements pour l’égalité et la diversité à Bordeaux Métropole

par Victoria Berthet. 468 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 972 visites. 2 commentaires.
×