Loi Travail : manif en petit comité avant un « gros truc le 31 mars »
Brèves  Société 

Loi Travail : manif en petit comité avant un « gros truc le 31 mars »

Un petit millier de manifestants pour préparer le tremplin au 31 mars (Xavier Ridon/Rue89 Bordeaux)

Un petit millier de manifestants pour préparer le tremplin au 31 mars (Xavier Ridon/Rue89 Bordeaux)

A peine un millier de manifestants (800 selon la police) s’est élancé de la place de la Victoire ce jeudi midi à Bordeaux. Rien à voir avec les deux premiers cortèges contre la loi Travail qui avaient respectivement réuni plus de 9000 et plus de 2300 personnes.

L’appel des syndicats lycéens (Unl), étudiants (Unef) et de salariés (CGT, FSU, Sud Solidaires) n’a pas été beaucoup suivi. Rien de plus normal pour les leaders des organisations qui veulent ménager leurs forces.

« Avec les lycéens, on se mobilise moins pour faire un gros truc le 31 mars », insiste Clémence Pineau de l’Unl, quand Corinne Versigny de la CGT savaient que « les boites ne s’arrêteraient pas aujourd’hui. Tous les salariés sont sur le 31. » Elle parle d’ailleurs d’une « journée militante », plutôt que populaire, qui servira de « tremplin ».

Nuit rouge

Parmi les manifestants les plus visibles, se trouvent Sud Solidaires Banque Populaire/Caisse d’Epargne, la section CGT Ford, celle du Port autonome de Bordeaux et celle des Dockers du Verdon et de ceux de Bordeaux. Secrétaire générale de cette dernière section, Jérémy Barbedette regrette qu’il n’y ait « pas assez » de monde :

« On se doit d’être présents. Si on n’est pas dans la rue, les gens s’y intéressent moins alors que quelques consciences peuvent s’éveiller. Je suis persuadé que le mouvement va bien grossir la semaine prochaine. On est là pour que ça plie. Enlever cette loi ne suffira pas, il faut un projet pour sécuriser l’emploi. »

Un projet développé par la CGT qu’il résume par « travailler moins pour travailler tous ». Une question taraude Philippe Poutou, ouvrier CGT de Ford et candidat NPA pour la présidentielle de 2017 : « Y aura-t-il du monde le 31 ? Car on joue gros ».

Alors que la manifestation regagne son point de départ, la place de la Victoire, au son de Merci Patron – générique du film du même nom de François Ruffin, de la revue Fakir – la manifestation pour le 31 mars se prépare : le blocus des lycées et universités est annoncé tout comme l’occupation d’une place pour l’heure inconnue dans le cadre de l’opération nationale de la Nuit Rouge – initiée par Fakir et portée à Bordeaux notamment par le collectif local On vaut mieux ça.

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.

En BREF

Les aménagements du tram D à Bordeaux, pièges pour les cyclistes selon Vélo-Cité

par Antoine Cariou. 3 539 visites. 3 commentaires.

« Le poison de votre mandat » : les candidats girondins interpellés sur les pesticides

par Walid Salem. 546 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La justice ne stoppe pas la déviation du Taillan

par Simon Barthélémy. 1 972 visites. Aucun commentaire pour l'instant.